Menu    -   Histoire    -   Dates concernant l'histoire de la ville de Roscoff

Quelques dates de l’histoire
en France, en Bretagne, en Finistère et à Roscoff

 

Périodes avant JC 100 500 1000 1400 1500 1550 1600 1700 1750
1770 1780 1790 1800 1810 1820 1830 1840 1850 1860 1870
1880 1890 1900 1910 1920 1930 1940 1950 1960 1970

1980


58 av. J-C. - Début de la guerre des Gaules.

57 av. J-C. - Première soumission à Rome des Osismes du Finistère.

56 av. J-C. - Défaite des coalisés armoricains au large des côtes du Morbihan.

52 av. J-C. - Soumission définitive des Osismes.

27 av. J-C./ 14 ap. J-C. - Règne de l'empereur Auguste.

10 / 15 - Fondation de Vorgium - Carhaix, capitale de la cité gallo-romaine des Osismes.

150 / 250 - Industrie des salaisons et du garum en baie de Douarnenez.

190 /200 - Destruction puis reconstruction des villae de Keradennec en Saint-Frégant et Kervennenec en Pont-Croix.

260 / 273 - Règne des empereurs « gaulois » - Postumus et Tetricus.

275 / 276 - Invasions des Francs et des Alamans en Gaule. Trésor de Morgat

275 / 300 - Construction du castellum de Brest?

350 / 400 - Abandon de l'aqueduc de Carhaix, ainsi que des villae de Keradennec et de Kervennenec.

375 / 400 - Arrivée des premiers Bretons ?

406 - Grande invasion en Gaule - Soulèvement des Armoricains contre Rome.

451 - Les Armoricains aux côtés d'Aetius contre Attila.

461 - Concile de Tours en présence de Mansuetus, « évêque des Bretons ».

465 - Un évêque des Osismes au concile de Vannes.

487 - Défaite de Syagrius à Soissons devant Clovis : fin de la période gallo-romaine.

500 / 600  - Implantation des Bretons dans la péninsule Armoricaine.

510 - Saint Pol Aurélien débarque en Bretagne, vient à l'Ile de Batz, y fonde un monastère et évangélise la région.

558 - Premier conflit entre Francs et Bretons du Sud.

577 - Partage définitif de la Cornovia entre Waroc, fils de Macliau et Theuderic, fils de Bodic.

630 / 637 - Conflit entre Dagobert et Judicaël, fils de Judwal, réglé par un traité de paix.

691 - Défaite et soumission des Bretons par les Francs.

700 - D'effroyables tempêtes démolissent l'isthme reliant l'Ile de Batz actuelle à Roscoff.

753 - Campagne de Pépin le Bref en Bretagne et prise de Vannes.

799 - Soumission de la Bretagne tout entière aux Francs. Premiers raids scandinaves sur les côtes atlantiques.

800 - Les Normands, installés dans l'Ile de Batz, ravagent et pillent la région, massacrant les habitants. L'essor de Rosko Goz est à nouveau arrêté.

818 - Expédition de Louis le Pieux contre Morvan, comte de Vannes, battu et tué à Priziac. Entrevue en ce lieu entre l'empereur et Matmonoc, abbé de Landévennec  le monastère doit abandonner ses usages scotiques pour la règle bénédictine.

824 - Expédition franque contre Wihomarch, sans doute comte de Léon, qui est tué.

831 - Nominoé devient missus de l'empereur en Bretagne.

846 - Indépendance de la Bretagne : Nominoé, duc des Bretons.

849 - Schisme de Nominoé : Félix, évêque de Quimper, et larnobri, évêque de Léon, sont déposés.

851 - Mort de Nominoé et avènement d'Erispoé. Création du royaume breton.

857 - Assassinat d'Erispoé et avènement de Salomon.

857 - Prise du fort de Bloscon par les Anglais.

874 - Assassinat de Salomon dans un petit monastère du Poher, sans doute à La  Martyre.

921 - La Bretagne aux mains des Scandinaves. Fuite des élites; Matuedoi et son fils Alain se réfugient en Angleterre.

936 - Retour des Bretons et début du règne d'Alain Barbetorte.

952 - Mort d'Alain Barbetorte.

1008 - Avènement du duc Alain III.

1021 - Guihomarch, vicomte de Léon.

1040 - Mort du duc Alain III. Régence d'Eudon de Penthièvre.

1048 / 1066 - Conan II, duc de Bretagne.

1050 vers - Fondation de l'abbaye de Quimperlé par Alain Canhiart, comte de Cornouaille.

1058 - Mort d'Alain Canhiart; son fils Hoël lui succède.

1084 / 1112 - Règne d'Alain Fergant, fils de Hoël.

1132 - Fondation de l'abbaye du Relecq en Plonéour-Menez.

1156 - Conan IV proclamé duc. Mainmise de Henri II Plantagenêt sur le duché.

1171 - Mort de Conan IV.

1175 - Geoffroi, fils d'Henri II, assume le gouvernement du duché.

1186 - Mort du duc Geoffroi; le pouvoir échoit à sa femme Constance.

1189 - Mort de Henri II; luttes entre ses fils Richard Coeur de Lion et Jean sans Terre.

1213 / 1237 - Le Capétien Pierre Mauclerc, duc de Bretagne.

1216 - Prise de Lesneven et rattachement de la ville au Domaine ducal.

1232 / 1233 - Les Franciscains à Quimper.

1239 - Début des travaux du choeur de la cathédrale de Quimper.

1295 - Le duc Jean II à Morlaix; fondation de Notre-Dame du Mur.

1295 / 1296 - Raids anglais sur Saint-Mathieu, Landévennec, Landerneau.

1317 - Fondation du Collège de Cornouaille à Paris.

1341 / 1364 - Guerre de Succession de Bretagne.

1342 / 1397 - Les Anglais maîtres de Brest.

1344 - Prise de Quimper par Charles de Blois.

1348 - novembre à 1349 - janvier - La peste noire à Quimper.

1363 - Du Guesclin reprend le fort de Bloscon aux Anglais.

1373 - Siège et prise de Concarneau par Du Guesclin.

1374 / 1387 - Incendie de Rosko Goz par les Anglais. Commencement de l'émigration de ses habitants vers le site de l'actuelle agglomération.

1375 - Chevauchée du duc de Lancastre en Léon; destruction du Kreisker.

1386 et 1387 - Siège de Brest par le duc Jean IV.

1403 - Raids anglais sur Penmarc'h et Saint-Mathieu.

1404 - Sous le commandement de Jean du Penhoat, amiral de Bretagne, une flotte de 30 navires se groupe dans la baie du Laber et remporte une victoire éclatante sur les Anglais au Cap Saint-Mathieu, près du Conquet, leur prenant 40 vaisseaux.

1408 / 1493 - Campagnes de travaux à la cathédrale de Quimper.

1410 / 1450 - Construction de l'église Notre-Dame du Folgoët.

1418 /1419 - Prédication de Vincent Ferrier en Léon et Cornouaille.

1424 / 1480 - Construction de l'église de Locronan.

1427 / 1441 - Philippe de Coëtquis, de Morlaix, archevêque de Tours.

1436 / 1439 - Clocher du Kreisker à Saint Pol de Léon.

1450 - Portail de la Martyre.

1460 - Calvaire de Tronoën.

1455 - Rédaction des rôles rentiers de Lesneven et Morlaix.

1464 - Manuscrit du Catholicon de Jehan Lagadeuc, de Plougonven, premier dictionnaire  multilingue.

1487 - Début de la guerre d'Indépendance de Bretagne; mort du Quimpérois Michel Marion au siège de Nantes.

1489 - Début des travaux de l'église Saint-Melaine de Morlaix. Prise de Brest par les Français; Concarneau aux Français puis aux Anglais.

1490 - Insurrection paysanne en Cornouaille. Massacre de Penhars.

1500 - Construction du nouveau Roscoff sur un terrain gagné sur la mer (église actuelle et voisinage).

1508 - Église Saint-Nona de Penmarc'h.

1512 - Dernier combat de la Cordelière, coulée au large de Brest.

1515 / 1545 - Construction de l'église actuelle, mais réduite à sa nef.

1522 - Voyage de François 1er en Bretagne avec une visite à Morlaix consacrant ainsi la réunion définitive du duché à la France.

1522 - 03 juillet  - Mise à sac de Morlaix par les Anglais

1532 - Union de la Bretagne à la France le parlement demeure autonome

1548 - août - Débarquement à Roscoff de Marie Stuart

1548 - Érection entre 1510 ou 1548 de la chapelle Saint-Ninien, aujourd'hui disparue. La date de cette construction est controversée.

1549 - Le Parlement de Bretagne autorise Roscoff à devenir une paroisse indépendante. Il faut prendre ici "paroisse" dans le sens de « commune ».

1550 - Construction du Château du Taureau

1550 - Construction du porche de l'église de Roscoff.

1550 - Henri II publie un édit donnant à Roscoff le droit d'avoir une compagnie d'arquebusiers pour sa défense.

1550 - Projet d'un port.

1558 - Construction de l'arc de triomphe de Sizun

1558 - Débarquement anglo-hollandais et pillage du Conquet.

1566 à 1595 - Construction du château de Kerjean en Saint Vougay

1573 - Création de l'hospice, réservé aux seuls Roscovites.

1588 à 1597 - Guerres de la ligue

1589 - Début de la construction du clocher-porche de Pleyben.

1590 - Siège du Château de Kerouzéré (en Sibiril) qui tombe aux mains des ligueurs

1592 - Le bandit La Fontenelle, après avoir pillé Saint Pol de Léon, s'en prend à Roscoff qu'il dévaste et pille en partie et dont il « occit » de nombreux habitants.

1593 - Sacre de Henri IV

1593 - Érection d’une chapelle à l'Hospice « Saint Nicolas ».

1593 - La même année, au mois de décembre, une épidémie de peste cause de nombreux ravages parmi la population.

1593 - Construction d’une chapelle et d'un lazaret pour les pestiférés près de l'emplacement du port en eau profonde actuel.

1594 - Campagne du maréchal d'Aumont.

1599 - Début de la construction du clocher-porche de Saint-Thégonnec.

1596 - Pluies abondantes provoquant de mauvaises récoltes

1598 à 1599 - Épidémies de peste ( en 2 ans 510 décès dus à la peste sur la commune de Plouescat )

1600 - 17 décembre - Mariage de Henri IV avec Marie de Médicis

1600 - Agrandissement de l'église de Roscoff ( chœur ).

1610 - 14 mai - Assassinat de Henri IV par Ravaillac, régence de Marie de Médicis

1611 - Suppression du député de Roscoff aux États de Bretagne, sous la pression des habitants de Saint Pol de Léon

1612 / 1754 - Établissement de la confrérie Saint-Ninien, véritable conseil municipal. Cette confrérie était dénommée parce qu'elle se réunissait dans la chapelle Saint-Ninien.

1615 - 28 novembre - Mariage de Louis XII avec Anne d'Autriche

1619 - Érection de la chapelle Sainte Barbe.

1621 - Établissement des Capucins.

1623 / 1649 - Construction du port ( Vieux quai - aujourd'hui Quai Tristan Corbière ) à l'aide d'une taxe sur les vins et les alcools.
Sa longueur est alors de 90 toises soit 180 m environ.

1625 / 1640 - Epidémies de peste autour de Morlaix, Plouescat, Cléder, Guimaëc, Plougouven, Ploujean. Une nouvelle épidémie de peste atteint les Roscovites.

1634 - Agrandissement de l'église ( chapelle à l’emplacement qui était prévu pour un porche sur la face sud : chapelle des « albâtres ».)

1636 - Vies des saints de la Bretagne Armorique, d'Albert le Grand.

1634 - Plantation du « Grand figuier » dans le parc des Capucins.

1640 - Construction de la Chapelle Sainte Anne ( près de l'Office du tourisme actuel ).

1641 / 1683 - Missions du P. Maunoir.

1643 - 14 mai - Mort de Louis XIII, avènement de Louis XIV, régence de Anne d'Autriche

1654 - 07 juin - Sacre de Louis XIV à Reims

1660 - 09 juin - Mariage de Louis XIV avec Marie Thérèse d'Autriche

1661 - Apparition des artichauts en culture dans le Léon

1666 - Début de l'ensablement de Santec

1667 - Ordonnance de St Germain-en-Laye prise par Louis XIV qui établie la tenue des registres d'état civil dans le royaume

1681 - Réglementations sur le ramassage et la cueillette du goémon par Colbert

1694 - Construction du fort de Bloscon à Roscoff

1699 - Une tempête noie, en quelques jours, sous les sables, 250 hectares de terre cultivée à Santec

1659 - Le Sacré Collège de Jésus, de Julien Maunoir.

1675 - juin-septembre - Révolte paysanne des Bonnets Rouges.

1685 - Record de l'exportation des crées par Morlaix.

1687 - Interdiction de l'importation des draps anglais par Morlaix.

1689 - Création de l'Intendance de Bretagne.

1691 / 1692 - 19.000 Jacobites ( partisans de Jacques II d'Angleterre ) débarquent à Brest et à Morlaix.

1694 - Descente des Anglais à Camaret.

1705 - Un incendie détruit l'hôpital de St Pol de Léon

1709 - Hiver rigoureux, les rivières gèlent, les moulins ne tournent plus, des centaines de personnes meurent de froid en France

1714 - Condamnation de la commune de Plouescat pour contrebande de tabac

1715 - 01 septembre - Mort de Louis XIV, avènement de Louis XV régence de Philippe d'Orléans

1715 / 1743 - Réfection et agrandissement du quai endommagé par une très violente tempête. Sa longueur est portée à 150 toises, soit 300 mètres environ.

1722 - Le sable s'élève dans les rues de Roscoff jusqu'à 2 pieds (65 cm)et on l'enlève par charretées

1725 - 05 septembre - Mariage de Louis XV avec Marie Lesczynska

1731 - Ordonnance sur le ramassage du goémon

1736 à 1740 - Construction de la manufacture des tabacs à Morlaix par la Compagnie des Indes

1739 / 1743 - Crise démographique.

1740 - Hiver très rigoureux en France

1741 - 1743 - Épidémies de typhus et de dysenterie

1731 - Débarquement de 2 régiments Allemands entre Cléder et Santec suite à l'aide accordée par la France aux STUART, expédition qui se solda par la défaite des envahisseurs.

1732 - Fondation de la Compagnie des mines de Basse Bretagne ( Poullaouen, Le  Huelgoat ).

1732 - La Commission intermédiaire des États devient permanente.

1747 - 24 décembre - Naufrage en baie de Morlaix du bateau "Alcide", corsaire de St Malo

1752 - Création de l'Académie de marine à Brest. 

1756 - Un ingénieur Nantais met en place des moyens pour lutter contre l'ensablement de Santec

1757 - Nouvelle épidémie de typhus apportée à Brest par une escadre en provenance du Canada

1774 - 10 mai - Mort de Louis XV, avènement de Louis XVI, sacre de Louis XVI à Reims

1776 - Épidémie de typhus et de dysenterie dans le diocèse du Léon

1778 - 17 juin - Combat de la frégate "La Belle Poule" contre une frégate anglaise, le navire débarque morts et blessés sur le rivage de Plouescat

1780 - Grave épidémie de dysenterie qui depuis 1779, provoque la mort de 132.000 personnes en Bretagne

1757 - Début de l'épidémie de typhus apportée par l'escadre du comte du Bois de La Mothe.

1778 - Combat « La Belle Poule» - « L'Aréthuse ». 

1788 - Hiver terrible sur la France, le gel dure 86 jours à Paris, la température descend à moins 31,8 °C

1789 - 01 janvier - La société patriotique de Rennes commence à publier le journal le Héraut de la Nation.

1789 - Roscoff devient une municipalité autonome - Séparation avec St Pol de Léon.

1789 - 07 janvier - Devant le blocage, Louis XVI décide la suspension provisoire des États de Bretagne jusqu'au 3 février. Une suspension acceptée par le Tiers mais que refuse la Noblesse et le Clergé.

1789 - 24 janvier - Publication de la lettre de convocation des États généraux.

1789 - 26 janvier - Des troubles éclatent à Rennes. C'est l'affrontement entre le petit peuple, poussé par la noblesse, et les étudiants en droit pourchassés et frappés.

1789 - 27 janvier - Les combats reprennent, plus violents, devant le Parlement de Rennes : les nobles interviennent aux côtés des domestiques, les jeunes gens ripostent en se regroupant et en s'armant. Il y a trois morts : un garçon boucher et deux jeunes aristocrates ( Rocher de Saint-Riveul et Boihue ).

1789 - 03 février - Des jeunes gens des villes bretonnes proclament à Rennes leur vigilance et leur solidarité en cas de conflit avec la noblesse : pacte d'union. Amorce d'un puissant mouvement fédératif.

1789 - 16 mars - Le roi décide que le Tiers-État de Bretagne votera comme en France. La noblesse et le clergé désigneront en assemblée générale leurs représentants. Mais ces deux États refusent de désigner des députés : la Bretagne sera uniquement représentée par le Tiers-État et le Bas Clergé.

1789 - 30 avril - Première réunion à Versailles du « Club breton », réunissant les députés du tiers état de Bretagne.

1789 - en avril  - Élection des députés du tiers et du bas clergé (sauf celui de Léon) aux  États généraux.

1789 - en avril - Rédaction des « cahiers de doléance » dans les villes et paroisses, sans les nobles bretons.

1789 - 05 mai - Séance d'ouverture des États généraux.

1789 - 10 juin - Élection du maire Branda à Brest.

1789 - 09 juillet - L'Assemblée Nationale se proclame « Assemblée nationale constituante ».

1789 - 14 juillet - Prise de la Bastille à Paris.

1789 - 16 juillet - Constitution des comités permanents et de milices à Lyon et à Rennes puis dans la plupart des villes.

1789 - 20 juillet - Les insurgés brestois envahissent leur hôtel de ville.

1789 - Fin juillet / début août - Bruits multiples de complots aristocratiques à Brest, Concarneau. Premières fédérations dans l'armée, dans le cap Sizun

1789 - 22 juillet - Alerte de type de la Grande Peur à Châteaubriant.

1789 - 27 juillet - Alerte de type Grande Peur à Vitré.

1789 - 28 juillet - Mutinerie du régiment de Beauce à Brest.

1789 - nuit du 3 au 4 août - Abolition des privilèges ( donc ceux des États aussi ).

1789 - 06 août - La perquisition menée par le Comité de Dinan au manoir de la Touche Porée dégénère : le Maître, un Magon mal renseigné (?) par l'obscurité et la crainte des brigands, tire sur la troupe. La mort d'un garde national entraîne la mise à sac du château.

1789 - 10 août - Devant le climat général d'insécurité, six paroisses finistériennes du Cap Sizun se fédèrent : première fédération du royaume.

1789 - 26 août - Adoption de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen.

1789 - en août - Descente des domaniers de Laz et de Trégourez sur un château de Spézet.

1789 - 07 septembre - Saint-Brieuc adhère au vote du 4 août sur l'abolition des privilèges de la Bretagne.

1789 - 14 octobre - Attaque à Lannion d'un convoi de grains destiné à Brest. Arrestation des commissaires brestois au ravitaillement ( ils échappent de peu à la mort ).

1789 - 30 octobre - Paimpol et Lamballe adhèrent au vote du 4 août sur l'abolition des privilèges de la Bretagne.

1789 - fin octobre - Brest envoie à Lannion un détachement de 1 500 hommes pour récupérer ses 260 sacs de grain.

1789 - 02 novembre - Mise à disposition de la Nation des biens du clergé.

1789 - 03 et 05 novembre - Le Parlement et les États de Bretagne sont abolis. Le Parlement conteste en vain sa propre suppression.

1789 - 8 novembre - Découpage de la Bretagne et délimitation de cinq départements dont le futur

1789 - en novembre - Création de la Bibliothèque municipale de Brest.

1789 - 19 décembre - Création des assignats.

1789 - fin décembre - Réunion pacifique à Naizin de douze communes de la région de Pontivy.

1790 - 14 janvier - Pontivy adhère, enfin, au vote du 4 août sur l'abolition des privilèges de la Bretagne.

1790 - 15 janvier - Ouverture à Pontivy de la Fête de la Fédération des gardes nationaux de Bretagne et d'Anjou.

1790 - 19 janvier - Clôture de la Fête de la Fédération des Bretons et des Angevins. Pour la première fois est prêté en France le serment « Vivre libre ou mourir ».

1790 - 22 janvier - La Constituante établit que la partie la plus occidentale de la Bretagne formera un département dont Quimper sera provisoirement le chef-lieu.

1790 - 27 janvier - Les députés bretons, refusant l'incorporation de Morlaix dans le département de Saint-Brieuc, arrêtent qu'au nord-est la limite de celui de Quimper se confondra avec le cours du Douron, impliquant l'annexion de cette partie du Trégor.

1790 - en janvier - La garde nationale tire sur un attroupement paysan à Yvignac : quelques morts.

1790 - 13 février - Protestation élevée contre la suppression des privilèges de la Bretagne par le comte de Botherel, procureur général syndic des États de Bretagne.

1790 - 26 février - Fixation des noms et des limites des départements.

1790 - en février - Création d'un « camp volant », regroupement de toutes les forces militaires de Bretagne en une force d'intervention, destinée en principe à faire face aux troubles agraires, dont le commandement est confié au comte d'Hervilly.

1790 - 05 mars - Division de Brest en sept sections.

1790 - 20 mars - Proposition de la fédération bretonne que toute la province envoie un homme sur mille en délégation dans la capitale.

1790 - 21 mars - Installation de la municipalité Malmanche à Brest.

1790 - 05 avril - Émeute contre-révolutionnaire à Vannes.

1790 - 7 au 28 juin - Première assemblée électorale à Quimper.  Léonards et Cornouaillais ne peuvent s'accorder sur le choix du chef-lieu.

1790 - 25 juin - Création du département du Finistère, qui donne lieu à de nombreux conflits :

1790 - en juin - Fédération de Coësmes-Retiers, près de La Guerche.

1790 - 12 juillet - Vote de la Constitution civile du clergé.

1790 - 08 août - Le banc seigneurial est brisé dans l'église de Malestroit.

1790 - 20 août - L'Assemblée nationale, poussée par Bérardier, décrète que « le chef-lieu du département du Finistère resterait définitivement fixé à Quimper ».

1790 - du 1er au 5 septembre - Grève des ouvriers de l'arsenal de Brest.

1790 - 16 septembre - Mutinerie des équipages de la flotte à Brest.

1790 - 30 septembre - Décès de Mgr Conen de Saint-Luc, évêque de Cornouaille.

1790 - de septembre à octobre - Mutinerie des équipages de la flotte de Brest. Démission d'Albert de Rions, commandant de l'escadre ; Bougainville lui succède.

1790 - 22 octobre - Protestation de 312 prêtres finistériens contre les modalités prévues pour l'élection de l'évêque du Finistère.

1790 - 31 octobre - Mort de l'évêque de Cornouaille - Élection d'Expilly comme premier évêque constitutionnel du Finistère (et du  Royaume).

1790 - 16 décembre - Pèlerinage à Sainte-Anne d'Auray en vue d'invoquer la protection du ciel contre les lois nouvelles.

1790 - dans l’année :

1791 - 05 janvier - Cinq paysans, parmi les 700 à 800 qui menaçaient le château d'Yvignac (Côtes-d'Armor), sont tués par des dragons venus de Lamballe.

1791 - en janvier - 800 militaires sont installés à Saint-Pol-de-Léon pour contrer la menace d’une insurrection des campagnes léonardes.

1791 - 06 février - Première « émotion populaire » à Vannes : 3 000 paysans des environs, croyant leur évêque, Mgr Hamelot, menacé, veulent envahir la ville. Ils sont mis en fuite par les dragons de Lorient.

1791 - 13 février - Les paysans des environs de Vannes reviennent dans la ville. L'affrontement qui suit fait treize morts et seize blessés.

1791 - 31 mars - Réception à Brest de Monseigneur Expilly, premier évêque constitutionnel du Finistère, et de France.

1791 - en mars - Élection de nouveaux évêques dans les cinq départements bretons.

1791 - 07 avril - François-René de Chateaubriand, 23 ans, embarque à Saint-Malo, sur le brigantin "Saint-Pierre", à destination de l’Amérique.

1791 - 21 avril - La municipalité brestoise ouvre des écoles publiques, gratuites et laïques.

1791 - en avril - Démission de La Porte-Vezins, directeur de l'arsenal de Brest.

1791 - de mai à juin - Les Carmélites des Couëts, près de Nantes, sont déshabillées et fouettées en public par des groupes de femmes de toutes conditions.

1791 - 10 juin - L’amiral de la Motte-Piquet meurt à Brest.

1791 - 13 juin - Obligation pour les officiers de prêter serment de fidélité à la Constitution.

1791 - du 20 au 21 juin - Fuite de la famille royale à Varennes.

1791 - 23 juin - Meurtre, à Brest, de Patrys, officier du régiment du Poitou.

1791 - 28 juin - 71 prêtres non assermentés sont emprisonnés à Brest.

1791 - en août - Le territoire de la commune de Rédéné (Finistère) est amputé de l’importante trêve de Saint-David, rattachée à Quimperlé. La population diminue de moitié…

1791 - en septembre - Élections à l'Assemblée nationale législative.

1791 - 29 novembre - Le Directoire du Finistère décide l'emprisonnement de tous les prêtres hostiles à la Révolution : 108 ecclésiastiques se trouvent ainsi enfermés au château de Brest. Installation à Brest de la première municipalité Berthomme.

1791 - La paroisse de Roscoff se sépare de Saint Pol de Léon. Au cours du 18 ème siècle, les juges de St Pol de Léon imposent leur justice et leur autorité à Roscoff à la place de ceux de Lesneven.

1791 - en janvier, 800 militaires sont installés à St Pol pour contrer la menace d'une insurrection des campagnes

1792 - 23 janvier - Le Directoire des Côtes-du-Nord décide l'arrestation des écclésiastiques « perturbateurs ».

1792 - 20 février - Libération du bagne de Brest des quarante soldats suisses du régiment de Châteauvieux.

1792 - 20 avril - Entrée en guerre de la France.

1792 - 01 juin - Les gardes nationales de Dol et Saint-Malo perquisitionnent au château de La Rouerie, centre du complot royaliste de l'Association bretonne. La Rouerie doit s'enfuir.

1792 - 24 juin - Deux semaines, avant l'assemblée législative, la municipalité de Brest proclame la patrie en danger.

1792 - 03 juillet - Départ de Morlaix pour Paris de la division des Fédérés finistériens.

1792 - 10 juillet - Combat de Kerbader en Fouesnant : écrasement des paysans partisans de Nédélec.

1792 - du 09 au 10 juillet - Affrontement sanglant à Fouesnant entre soldats de la Garde Nationale brestoise de Quimper et les paysans soutenant Alain Nédélec. L'émeute contre-révolutionnaire est brisée.

1792 - 19 juillet - La Convention décrète la mise en accusation des administrateurs du Finistère et leur remplacement par une commission administrative siégeant à Landerneau.

1792 - 25 juillet - Arrivée à Paris de la division des Fédérés finistériens.

1792 - 10 août - Les Fédérés finistériens ( dont deux tiers de Brestois ) participent avec les fédérés marseillais et les Parisiens à la prise des Tuileries, provoquant la chute de la monarchie.

1792 - 10 août - Chute de la monarchie

1792 -15 août - Constitution à Saint-Ouen (Mayenne) du premier groupe de réfractaires armés, sous le commandement de Jean Cottereau, dit Jean Chouan. Ce mouvement, dit « chouannerie », connaîtra sa plus grande intensité en Bretagne.

1792 -27 août - Une nouvelle loi sur le domaine congéable donne satisfaction aux domaines en abolissant purement et simplement les droits des fonciers.

1792 - 20 septembre - Première séance de la Convention nationale.

1792 - 21 septembre - Abolition de la royauté.

1792 - 22 septembre - Proclamation de la République.

1792 - du 26 au 27 septembre - Révolte à Brest de l'équipage du Patriote.

1793 - 15 janvier - Installation à Brest de la première municipalité Malassis.

1793 - 21 janvier - Exécution à Paris du roi Louis XVI.

1793 - 29 janvier - Départ de Quimper de la « troisième division » du Finistère.

1793 - 30 janvier - Le comploteur monarchiste La Rouerie meurt au château de la Guyomarais, près de Lamballe.

1793 - 01 février - Déclaration de guerre au roi d'Angleterre.

1793 - 19 février - La « troisième division » du Finistère arrive à Paris.

1793 - 24 février - Décret stipulant la levée de 300 000 hommes.

1793 - 28 février - On sonne le tocsin sur la côte léonarde, une escadre anglaise à la poursuite d'un corsaire français, se rapprochant de la côte. Le corsaire mouille à Sieck les anglais s'éloignent.

1793 - fin février ou début mars - Les Fédérés finistériens interviennent à Paris pour repousser une émeute populaire ( montagnarde, Jacques Roux ) contre la convention girondine.

1793 - Frimaire An II - Mouvement des armées Vendéennes vers la Normandie après leur victoire à Pontorson. Des partisans montagnards quittent Brest pour combattre les vendéens.

1793 - 07 mars - Déclaration de guerre à l'Espagne.

1793 - du 09 au 10 mars - Nouvelle insurrection parisienne provoquée par les Enragés. Les Fédérés finistériens assurent la sauvegarde de la Convention.

1793 -13 mars - Rennes est parcourue par des bandes d’émeutiers.

1793 - mi-mars - La garde nationale et les troupes de la garnison de Brest interviennent contre des paysans insurgés à Plabennec, Lannilis, Ploudalmézeau, Saint-Pol-de-Léon, etc.

1793 -17 mars - Les insurgés échouent devant Pontivy en laissant 400 morts.

1793 - nuit du 18 au 19 mars - Les 3.000 assaillants d’Auray doivent reculer avec des pertes. Un jeune clerc de notaire, Georges Cadoudal, se distingue.

1793 - 19 mars - Batailles rangées entre paysans et gardes nationaux à Cléder, Plounéventer et surtout St Pol

1793 - 20 mars - Alain Nédélec de Fouesnant est guillotiné à Quimper.

1793 - 24 mars - Les troupes du général Canclaux, venues de Brest, brisent l'insurrection paysanne du Léon à la bataille de Kerguidu ( Plougoulm ) : 400 morts et 300 blessés chez les insurgés.

1793 - fin mars  - Défaite des insurgés bretons. La République a partout repris le contrôle. Une colonne de 1.200 hommes, menée par le général Beyser fait un aller-retour de Rennes au Croisic : chaumières brûlées et exécutions sommaires ramènent, pour un temps, le calme.

1793 - 23 avril - Le maire de Plouzévédé est guillotiné à Lesneven pour avoir participé à cette révolte.

1793 - 05 mai - Arrivée à Brest et expulsion le même jour des montagnards Lapeyre et Garnerin.

1793 - en mai - Le navigateur breton Kerguelen de Tremarec est nommé contre-amiral et doit mener des opérations contre les Anglais. Ce sera un fiasco.

1793 - 02 juin - Chute des Girondins à Paris.

1793 - 03 juin - Emprisonnement à Brest des montagnards Caumont et Quincy envoyés par la Convention.

1793 - 12 juin - Les montagnards Sevestre et Cavaignac s'enfuient de Brest.

1793 - 13 juin - Les équipages de "la Bretagne" et du "Terrible" refusent de quitter le port de Brest.

1793 - 14 juin - Départ de Quimper de la « quatrième division » du Finistère.

1793 - 29 juin - Des milliers de Vendéens, conduits par Cathelineau ( et Charrette ), échouent devant Nantes. Cathelineau est gravement blessé.

1793 - 19 juillet - Décret de mise en accusation des administrateurs du Finistère.

1793 - Juin / juillet - Entrée en dissidence armée de l'administration du Finistère contre la Montagne.

1793 - 27 juillet - Début de sédition à bord du "Jean-Bart" à Brest.

1793 - 28 juillet - Adoption par les sections brestoises de la nouvelle Constitution.

1793 - 29 juillet - A Brest : attroupement de femmes de Recouvrance réclamant de la nourriture. Ouverture d'une boulangerie municipale.

1793 - 10 août - La « quatrième division » finistérienne est dissoute à Morlaix.

1793 - 23 août - Décret de la Convention stipulant la levée en masse.

1793 - 05 septembre - Décret de la Convention mettant « la Terreur à l'ordre du jour ».

1793 - 11 septembre - Arrivée à Brest des représentants en mission Bréard et Tréhouart.

1793 - 29 septembre - Retour de l'escadre mutinée à Quiberon.

1793 - en septembre - Carrier n’est plus représentant en mission en Normandie, mais se rend à Rennes, puis à Nantes.

1793 - 04 octobre - Arrestation à Brest d'une dizaine de suspects dont Roujoux, Abgrall et Souché de la Brémaudière.

1793 - 07 octobre - Arrivée à Brest des représentants en mission Jeanbon Saint-André et Prieur de la Marne.

1793 - 21 octobre - Carrier, représentant en mission à Nantes, prend les pleins pouvoirs.

1793 - 23 octobre - Destitution d'officiers de marine compromis dans la mutinerie de Quiberon dont les amiraux Morard de Galles, Le Large et Kerguelen.

1793 - 25 octobre - Sané, chef des bureaux civils de la marine, devient également directeur des constructions navales de Brest.

1793 - en octobre - Le comte de Villaret de Joyeuse est nommé commandant de l’armée navale de Brest.

1793 - 04 novembre - Les Vendéens ( La Rochejaquelein ) prennent Fougères.

1793 - 14 novembre - 132 Nantais, qualifiés de conspiration, sont accusés et envoyés à Paris pour y être jugés par le Tribunal révolutionnaire, sans que soient mentionnées des motifs d’arrestation. Le comité révolutionnaire de Nantes, menée par Carrier a inventé le complot de toute pièce.

1793 - 16 novembre - Installation de la Société populaire Vincent la Montagne, à l’église Sainte-Croix de Nantes. Carrier fait un violent discours contre les prêtres. Il est acclamé et plusieurs prêtres, dont Minée, abjurent publiquement. Trois heures après, 90 prêtres, dispensés de déportation pour refus de serment, à cause de leur âge et de leurs infirmités, sont transférés d’une galiote, où ils étaient prisonniers, sur une gabare pour y être noyés.

1793 - 20 novembre - Fête de la Raison à Nantes. La foule assiste, enthousiaste, à l’allumage de bûchers où statues et tableaux religieux sont brûlés.

1793 - 21 novembre - Installation de la seconde municipalité Berthomme à Brest.

1793 - 05 décembre - Carrier et le comité révolutionnaire de Nantes prétextent avoir découvert un complot à la prison du Bouffay, qu’ils mettent en relation avec l’arrivée des Vendéens aux portes d’Angers, pour prendre « de grande mesures ». Une liste de détenus à fusiller est établie. Mais l’ordre d’exécution n’est pas appliqué par Boivin, commandant temporaire de Nantes.

1793 - nuit du 9 au 10 décembre - 58 personnes « désignés sous la dénomination de prêtres réfractaires arrivés d’Angers, sont noyées sur ordre de Carrier à Nantes.

1793 - Juillet à 1794 - novembre - Landerneau siège de l'administration départementale.

1793 - 12 décembre - Sac de la cathédrale de Quimper par les sans-culottes.

1793 - nuit du 14 au 15 décembre - Goullin et la Compagnie Marat noient 129 détenus à la prison du Bouffay, en majorité pour de petits délits de droit commun.

1793 - à partir du 15 décembre - La Société populaire de Nantes s’étant permis de contester certaines de ses décisions, Carrier la fait surveiller par ses espions. Retranché au Bourg-Fumé, il ne reçoit des informations que de ses partisans, menaçant de son sabre ceux qui lui demandent audience.

1793 - 16 décembre - Les Vendéens, en retraite devant l’armée républicaine Westermann, échouent dans leur prise d’Ancenis. Ils continuent le voyage vers l’Ouest.

1793 - 23 décembre - Les Vendéens sont vaincus à Savenay, au nord-ouest de Nantes, par Westermann : 15.000 morts sur 18.000 hommes ; les prisonniers, hommes ou femmes, sont conduits à Nantes, dans l’ancien entrepôt des Cafés, à cent mètres de la Loire ( la « baignoire nationale », selon Carrier ). Les noyades ( 800 noyés ce jour même : le plus grand nombre en un seul jour ; 4.500 en tout ) sont organisées par l’ouvrier carrossier Lamberty, promu adjudant général par Carrier. Les exécutions par fusillades ( 1.641 fusillés ) auront lieu dans les carrières de Gigant, toutes proches.

1793 - 24 décembre - Appareillage depuis Brest pour les États-Unis de l'escadre commandée par Van Stabel.

1794 - 02 janvier - Mutinerie à bord de l'America à Brest.

1794 - 07 janvier - Arrivée à Brest du représentant en mission Laignelot.

1794 - 08 janvier - Arrivée à Brest de trois compagnies de canonniers de l'armée révolutionnaire.

1794 - 12 janvier - Carrier et le comité révolutionnaire de Nantes autorisent les citoyens de la Commune de la ville a sauver de la noyade des enfants au-dessous de 12 ans ( 179 enfants recueillis ).

1794 - 13 janvier - Exécution de quatre mutins de "l'America" sur un ponton ancré en rade de Brest.

1794 - 16 janvier - Promulgation par Jeanbon Saint-André d'un nouveau règlement du bagne de Brest.

1794 - 18 janvier - Départ pour Paris de Jeanbon Saint-André.

1794 - 29 janvier - Création à Brest d'un comité central de surveillance.

1794 - fin janvier - Fin des noyades de Nantes : 4.500 personnes ont été noyées, hommes, femmes et enfants.

1794 - 03 février - Marc-Antoine Jullien, jeune commissaire chargé de mission à Nantes par le Comité de salut public, informe Robespierre de la situation, notamment l’opposition entre Carrier et la Société populaire de Nantes.

1794 - 05 février - Installation du Tribunal révolutionnaire de Brest.

1794 - 08 février - Le Comité de salut public adresse à Carrier une lettre de rappel à Paris.

1794 - 09 février - Installation à Brest de la guillotine place de la Liberté ( actuellement place Wilson ). Condamnation des officiers de marine Rougemont, Montecler et Le Dall de Kéréon.

1794 - 25 février - Arrêté de Jeanbon Saint-André réquisitionnant pour l'arsenal de Brest 2.000 ouvriers des départements maritimes.

1794 - 07 mars - Installation à Brest par Jeanbon Saint-André d'un Tribunal révolutionnaire renouvelé.

1794 - 08 mars - Transfert de la guillotine de Brest place du Triomphe-du-Peuple ( actuellement place du Château ). Condamnation à mort du quartier-maître Le Gouy.

1794 - 05 avril - Exécution des dantonistes à Paris.

1794 - 10 avril - Appareillage de Brest de l'escadre du contre-amiral Nielly qui se porte au-devant du convoi Van Stabel.

1794 - 14 avril - L’un des principaux responsables des noyades de Nantes, Lamberty, et son complice Fouquet, sont condamnés à mort, pour « avoir soustrait à la vengeance nationale » des femmes aristocrates et leurs servantes, devenues leurs maîtresses.

1794 - 16 mai - Sortie de Brest de la flotte de Villaret-Joyeuse.

1794 - 22 mai - Prairial An II - Exécution à Brest des 26 administrateurs du Finistère. Le tribunal révolutionnaire les accusent d'avoir soutenu les thèses politiques des Girondins.

1794 - 23 mai - Exécution des 26 administrateurs.

1794 - 29 mai / 1er juin - Combats navals de Prairial : épisode du Vengeur.

1794 - 08 juin - Célébration de la Fête de l'Être suprême à Brest, en même temps qu'à Paris.

1794 - 11 juin - Mouillage dans l'anse de Bertheaume ( Plougonvelin en Finistère ) de la flotte de Villaret-Joyeuse.

1794 - 12 juin - Entrée en rade de Brest du convoi Van Stabel. - Arrestation des membres du comité révolutionnaire de Nantes.

1794 - 23 juin - Attribution de noms révolutionnaires aux rues de Brest.

1794 - 24 juin - Départ de Brest de Jeanbon Saint-André.

1794 - 30 juin - Cadoudal, toute sa famille, et son fidèle Mercier sont arrêtés et emprisonnés dans l’ancienne prison royale d’Auray.

1794 - du 28 au 29 juillet - Exécution à Paris de 106 robespierristes.

1794 - 31 juillet - Gabriel Moreau, père du général républicain, est condamné à mort à Brest.

1794 - 11 août - Suspension du Tribunal révolutionnaire de Brest.

1794 - 28 septembre - Remplacement à Brest du comité de surveillance par un comité révolutionnaire de district.

1794 - 30 septembre - Début des libérations des prisonniers du Fort-la-Loi ( Brest ). Mesures de police prises par Faure et Tréhouart contre les prêtres réfractaires et les émigrés.

1794 - en septembre - Arrivée à Brest de la mission des représentants Tréhouart et Faure. - Évasion de Brest du chef chouan Cadoudal.

1794 - 02 octobre - Épuration de la Société populaire de Brest.

1794 - 03 octobre - Suppression du Tribunal révolutionnaire de Brest.

1794 - 17 octobre - Procès à Paris des membres du comité révolutionnaire de Nantes, responsables des noyades de décembre 1793.

1794 - nuit du 22 au 23 novembre - Le recteur constitutionnel de Guilligomarc’h (Sud-Finistère), Cabon, est tué de plusieurs coups de fusil par un groupe de chouans.

1794 - 27 novembre - A la suite d’un immense mouvement d’opinion publique, Carrier est arrêté et prend place parmi les accusé du comité révolutionnaire de Nantes.

1794 - 01 décembre - Dénonciation des terroristes brestois devant la Convention par Bergevin, Trouille, Castelneau et Babin.

1794 - 16 décembre - Clôture du procès des noyades de Nantes (décembre 1793) : Carrier est condamné à mort, les meneurs du comité révolutionnaire de la ville sont acquittés.

1795 - 01 janvier - Les chefs chouans Boihardy et Cormatin reçoivent le général républicain Humbert pour négocier.

1795 - 17 février - Traité de paix de La Jaunaie, près de Nantes, signée par les Vendéens Charette et Canclaux : libre exercice du culte, remboursement des bons signés par l'armée vendéenne ( ces « bons royaux » ne seront jamais remboursés, même la Restauration les ignorera ).

1795 - 21 février - Décret de la Convention proclamant la liberté des cultes et la séparation de l'Église et de l'État.

1795 - 24 février - Charrette fait une entrée triomphale dans Nantes.

1795 - en mars - Départ de Brest des représentants Tréhouart et Faure.

1795 - 01 avril - 200 officiers chouans se retrouvent à côté de Rennes, au château de la Prévalaye, pour y discuter de la paix. Les bleus fournissent les tentes, les blancs les vivres.

1795 - 18 avril - Mise en place à Brest de la seconde municipalité Malassis.

1795 - 19 ou 20 avril - Traité de paix de La Mabilais, près de Nantes, entre le général républicain Hoche et 21 chefs chouans, sur 121 chefs. Un autre leader chouan, Cadoudal, évadé de Brest, la rejette ; le marquis de Cormatin, chef d'état-major du comte de Puisaye, l'accepte.

1795 - 29 avril - Désarmement des terroristes brestois.

1795 - 20 mai - Manifestations jacobines au théâtre de Brest.

1795 - 25 mai - Hoche fait arrêter le chef chouan Cormatin, désavoué par les siens.

1795 - 28 mai - Le représentant en mission Palasne-Champeaux fait arrêter les terroristes brestois encore en liberté.

1795 - 17 juin - Le chef chouan Boihardy, signataire et symbole du traité de paix de la Mabilais, est assassiné par des soldats.

1795 - 17 juin - Coup de main des Chouans morbihannais sur la poudrerie de Pont-de-Buis.

1795 - 23 juin - L'escadre de Brest de l’amiral Villaret de Joyeuse cherchant à attaquer l'escadre de l'amiral anglais Bridport doit se replier sous Groix et perd trois vaisseaux.

1795 - Rédaction par Cambry du Voyage dans le Finistère et du Catalogue des objets  échappés au vandalisme révolutionnaire.

1795 - 27 juin - Une flotte anglaise ( six frégates, trois vaisseaux de ligne, huit chaloupes-canonnières ) mouille en baie de Quiberon : elle transporte 3.600 émigrés répartis en cinq régiments et le nécessaire pour équiper une armée (22.710 uniformes, 30.000 fusils, 60.000 paires de chaussure, 600 barils de poudre, 1.600 caisses de munitions). 15.000 chouans sont au rendez-vous. Mais, à bord du vaisseau-amiral, la Pomone, Puisaye, chef de l’expédition et des chouans et qui souhaite débarquer, se heurte à d’Hervilly, commandant des émigrés, qui préfère attendre.

1795 - 28 juin - Le Chouan Cadoudal prend Auray, près de Quiberon.

1795 - 29 juin - Le général républicain Hoche reprend Auray.

1795 - en juin - 500 chouans partent de Guern (Morbihan), vont rafler 16.000 livres de poudre à Pont-de-Buis (Finistère) et reviennent.

1795 - 06 juillet - Les chouans perdent l’initiative. En face, le général Hoche, à la tête de 13.000 hommes, boucle Quiberon.

1795 - Juillet - Suivant une stratégie de Cadoudal, la flotte émigrée débarque deux colonnes de 3.500 hommes pour prendre les bleus à revers. L’opération est un succès et les colonnes s’enfoncent dans les terres.. Mais « l’armée rouge ») va se perdre du côté de ? (trahison ?).

1795 - 16 juillet - Un des lieutenants de Hoche, Jean Humbert, perce les lignes royalistes, anglaises et chouans de Quiberon : 1.200 émigrés sont tués ; 1.800 regagnent la flotte anglaise.

1795 - nuit du 20 au 21 juillet - A Quiberon, Hoche conduit l’assaut de ses hommes. Surpris les royalistes, après une courte résistance désordonnée, se rendent.

1795 - 22 juillet - Reddition des émigrés survivants : les républicains font 6.232 prisonniers, dont 538 officiers et soldats « émigrés », 492 « Toulonnais », 1.632 soldats bleus recrutés dans les geôles anglaises.

1795 - 28 juillet - Le commandant de l’expédition de Quiberon, le marquis de Sombreuil, 26 ans, le dernier évêque de Dol, Mgr de Hercé, onze prêtres et trois nobles sont fusillés. Les jours suivants 952 autres émigrés seront fusillés à Auray par ordre de Hoche, au « Champ des Martyrs » : douze fusillés par jour.

1795 - 16 août - Georges Cadoudal, 24 ans, est nommé major général des douze divisions royalistes du Morbihan.

1795 - 23 août - Dissolution de la Société populaire de Brest par Palasne-Champeaux.

1795 - 17 octobre - Élection des députés brestois Bergevin, Trouille et Riou-Kersalaun au Conseil des Cinq-Cents.

1795 - 24 novembre - Installation de la municipalité Gillart à Brest.

1795 - dans l’année - Robert Surcouf capture deux navires anglais à l'embouchure du Gange (Inde).

1796 - 22 mars - Abandonné de ses fidèles, le chef vendéen Charette de la Contrie est fait prisonnier.

1796 - 28 ou 29 mars - Charette de la Contrie, 33 ans, est fusillé à Nantes.

1796 - en mai - Suspension d'armes entre Hoche et le chouan Cadoudal.

1796 - 19 juin - Cadoudal se soumet.

1796 - 25 juin - Les ouvriers du port de Brest refusent d'être payés en assignats et se mettent en grève.

1796 - 17 septembre - Les soldats de la garnison de Brest réclament le paiement de l'arriéré de leur solde et menacent de s'insurger.

1796 - en septembre - Afin de discréditer les chouans, le Directoire relance les « faux-chouans », recrutés dans la lie du peuple ou dans le bagne de Brest.

1796 - 15 octobre - Charrette, à la tête de 15 000 hommes, attend vainement le comte d'Artois (en 1795 ?).

1796 - 18 octobre - Réouverture à Brest de la loge de l'Heureuse Rencontre.

1796 - 05 novembre - Remplacement de Villaret-Joyeuse par Morard de Galles à Brest.

1796 - 03 décembre - Réouverture à Brest de la loge des Élus de Sully.

1796 - 16 décembre - 20.000 soldats commandés par Hoche sur cinquante navires, escortés par quinze vaisseaux et vingt frégates, quittent Brest pour l’Irlande. La date est mal choisie : l’expédition, dispersée par les éléments, perd treize navires et doit revenir.

1797 - 14 janvier - Naufrage du navire Droits-de-l'Homme en baie d'Audierne.

1797 - 31 mars - Décès à Paris du navigateur et amiral breton Yves de Kerguelen de Tremarec, à l’âge de 63 ans.

1798 - 04 février - Le comte Louis de Frotté, alias Blondel, un des chefs de la chouannerie normande, débarque près de Saint-Brieuc, en provenance de Jersey.

1798 - 24 juin - Jean Jan, de Melrand (Morbihan), colonel de la 8e légion chouanne, est tué par les Bleus, dénoncé par « mille boutons ».

1798 - 16 septembre - Départ de Brest d'un nouveau corps expéditionnaire à destination de l'Irlande.

1799 - 24 mars - Installation à Brest de la municipalité Tourot.

1799 - 26 avril - Appareillage de l'escadre du contre-amiral Bruix à destination de Malte.

1799 - 12 juillet - La « loi des otages » permet l’arrestation et la déportation de tout parent d’opposants (chouans notamment). Cette loi autorise à fusiller en cas de fuite : « elle est large, élargissez-là encore suivant vos besoins », écrit le ministre Fouché.

1799 - 11 août - Retour à Brest de l'escadre de Bruix avec une escadre espagnole.

1799 - 20 août - Le comte d’Artois ( futur Charles X ) nomme Cadoudal au commandement des chouans des trois départements du Morbihan, du Finistère et des Côtes-d’Armor. Il dispose de 8.000 hommes, répartis en huit légions, organisés comme une armée réglée.

1799 - en août - Le leader chouan Cadoudal réunit les chefs bretons au camp de Beauchêne ; le marquis de Bourmont est envoyé à Londres pour prendre le commandement du Maine, Perche, Chartrain, Vendômois.

1799 - 15 septembre - 200 chefs chouans bretons, normands et vendéens se réunissent au château de la Jonchère [Loire-Atlantique], protégés par 1.200 hommes. Ils décident d’une prise d’armes générale pour le 15 octobre.

1799 - en septembre - Le chouan Cadoudal attaque Vannes et s'empare de Sarzeau.

1799 - nuit du 19 au 20 octobre - Les chouans s’emparent de Nantes, où ils libèrent les prisonniers. Ils se retirent assez vite.

1799 - nuit du 25 au 26 octobre - Les chouans de Cadoudal échouent devant Vannes.

1799 - 09 novembre - Coup d'Etat du général Bonaparte à Paris.

1799 - en novembre - Pierre Briand, juge de paix de Briec (Finistère) et ancien député, est abattu chez lui, à Landudal, par les chouans.

1799 - 17 décembre - 24 officiers chouans de l’ouest, dont le comté Frotté et Cadoudal, se réunissent à Puancé pour se concerter : une trêve s’instaure. Le général bleu, Hédouville, fait des propositions intéressantes.

1799 - 25 décembre - Les autorités civiles et militaires prêtent serment de fidélité à la nouvelle constitution.

1799 - 27 décembre - Napoléon Bonaparte reçoit les négociateurs chouans, sans résultats, et menace ; ce qui fait réagir le général Hédouville.

1799 - en décembre - Cadoudal, avec 800 Chouans, occupe l'estuaire de la Vilaine pour recevoir armes et munitions anglaises.

1800 - 23, 24 ou 25 janvier - Cadoudal, chef de la chouannerie bretonne, livre une violente bataille au pont du Loch, sur le grand chemin de Vannes à Locminé (Morbihan) : c'est un semi-échec inattendu, à la suite du brouillard et d'une série d'erreurs tactiques. Toutefois, le général bleu Harty doit retraiter sur Vannes en laissant 900 morts contre 300 aux Blancs.

1800 - du 25 au 26 janvier - Les Chouans de Cadoudal sont battus par le général Brune à Grand-Champ et à Elven.

1800 - 14 février - Cadoudal signe la paix avec Brune à Theix (ou au château de Beuregard, à côté de Vannes ?) : fin du soulèvement chouan. Ceux-ci doivent se soumettre ; mais l’ouest retrouve la liberté du culte et est exempté de conscription, sauf le Finistère. Les combattants sont amnistiés.

1800 - 05 mars - Cadoudal rencontre Bonaparte à Paris, mais refuse d’entrer à son service.

1800 - en mars - Menacé d'arrestation, Cadoudal passe en Angleterre.

1800 - en juillet - Bonaparte écrit : « Faites donc arrêter et fusiller dans les vingt-quatre heures ce misérable Georges [Cadoudal] ».

1800 - 21 novembre - Dans la soirée, l’évêque du Morbihan (ou du Finistère ?), Yves-Marie Audrein, quitte le dîner donné à Quimper par le préfet Didelot et prend une diligence à destination de Brest. A la hauteur de Kerfeunteun, près de Landrévarzec et de Briec-de-l’Odet, une douzaine de jeunes chouans armés arrête le véhicule et exécute l’évêque, tombe dans une embuscade sur la place de la République et meurt sous les coups des chouans. Il avait 59 ans. On lui reprochait d’avoir voté la mort de Louis XVI.

1800 - en décembre - Le chef chouan Cadoudal échoue dans une attaque de Brest.

1800 - dans l’année - Robert Surcouf capture un navire anglais à l'embouchure du Gange.

1800 - 19 novembre - Assassinat par des Chouans près de Quimper d'Audrein, deuxième évêque constitutionnel du département.

1800 - Arrivée à Quimper du premier préfet du département et à Brest du premier préfet maritime ( Caffarelli ).

1801 - 21 janvier - Le fidèle lieutenant de Cadoudal, Mercier, est abattu.

1801 - 23 janvier - Arrestation de Charles Le Cat, alias « la Volonté », le jeune chef des chouans ayant assassiné l’évêque Audrein.

1801 - 10 février - Le frère de Cadoudal, Julien, est abattu.

1801 - 06 juillet - 1801 - Charles Le Cat est condamné à mort.

1801 - en août - L’inventeur américain Robert Fulton présente à Brest son deuxième sous-marin, le Nautilus.

1801 - 28 décembre - Charles Le Cat, 24 ans, est guillotiné à Quimper avec six de ses compagnons d’armes.

1802 - Mai - Enlèvement d'Alain Pouliquen par les Chouans. Claude André, premier évêque concordataire, à Quimper.

1803 - en octobre - Des Chouans sont arrêtés à Paris et révèlent la présence dans la capitale de Georges Cadoudal, venu avec le projet d'assassiner le Premier Consul. Les généraux Pichegru et Moreau sont aussi accusés par Bouvet de Lozier.

1804 - 09 mars - Le chef chouan Cadoudal est arrêté à Paris.

1804 - 25 juin - Georges Cadoudal, 33 ans, est guillotiné avec douze de ses complices, place de Grève.

1804 - Sacre de Napoléon 1er

1805 - 05 janvier - Le colonel chouan Guillemot, 45 ans, dit le « roi de Bignan », trahi et blessé, est fusillé à Vannes.

1805 - 02 octobre - Fin du calendrier républicain

1805 - dans l’année - Fondation de l'Académie celtique par Le Gonidec, Cambry et Le Brigan.

1806 - 28 mars - Le clocher de Notre-Dame-du-Mur à Morlaix s’écroule.

1806 - 22 avril - L'amiral Villeneuve, qui a été battu à Trafalgar en 1805, se suicide à Rennes.

1806 - 26 août - Jérôme Bonaparte est de retour en Bretagne de son expédition aux Antilles, au cours de laquelle il a capturé un riche convoi de navires marchands anglais.

1807 - Jean-François Le Gonnidec publie une grammaire de la langue bretonne.

1814 - 06 avril - Napoléon abdique. Le roi Louis XVIII, frère de Louis XVI, retrouve son trône.

1814 - 04 juin - Promulgation d’une Charte constitutionnelle.

1815 - 20 mars - Louis XVIII s’enfuit. Napoléon est de retour à Paris. 110 officiers chouans et vendéens présents dans la capitale repartent vers l’ouest après s’être concertés pour organiser un résistance.

1815 - mi juin - Bataille des « Escholiers », près de Muzillac (sud-est de Vannes) où des chouans, aidés des étudiants royalistes de Vannes battent un lourd détachement de l'Armée impériale commandé par le général Rousseau.

1815 - 25 juin - Au bivouac de Plumelec, Sol de Grisolles rassemble ses hommes pour annoncer l’abdication de Napoléon 1er.

1816 à 1818 - Famines dues au climat – Mauvaises conditions météorologiques

1820 - Mort à Roscoff de Madame Dorothy Silburn dont on peut voir le monument commémoratif dans l'enclos paroissial. Elle fut surnommée « la mère du clergé français » à cause de la protection qu'elle accorde durant la révolution, aux prêtres « insoumis » réfugiés en Angleterre et, en particulier, à Monseigneur de la Marche, dernier évêque du Léon.

1821 - Les statues de Jean II et de Jean III sont retirées de l'église des Carmes pour être installées dans l'église paroissiale de Ploërmel par le Conseil général du Morbihan.

1821 - Jean-François Le Gonnidec publie un dictionnaire de la langue bretonne.

1822 - 06 octobre - Le ministre de la Marine Clermont-Tonnerre pose la première pierre du nouvel hôpital de la Marine, à Brest.

1822 - dans l’année - Fondation de la papeterie Bolloré.

1822 - Fondation du Petit Séminaire de Pont-Croix.

1823 - Louis Rousseau achète pour 4.000 francs une concession de 300 hectares située près de Plouescat (Léon). Il s’agit d’une zones de dunes et de marais recouverte par la mer à marée haute qu’il se décide à mettre en valeur pour donner naissance au site de Keremma.

1824 - Décès de Louis XVIII. Son frère Charles X lui succède.

1824 - Elévation du vicaire général de Poulpiquet de Brescanvel au siège épiscopal de Quimper.

1825 - Nantes retrouve un trafic maritime équivalent à celui de 1789.

1826 - 13 août - Décès au château de Kerlouannec, près de Douarnenez, du médecin René Laennec, 45 ans.

1826 - 28 octobre - Moyennent 500 francs, Charles X confirme le blason brestois par des lettres patentes.

1827 - 13 juillet - Création de la Musique de Brest et Toulon pour assurer les cérémonies militaires et former les musiciens pour les vaisseaux amiraux.

1826 - dans l’année - Interdiction de la traite des Noirs, activité importante du port de Nantes.

1828 -17 février - Lors d’une tempête, la mer envahit une zone (Lannevez) mise en valeur par Louis Rousseau à Keremma (côte du Léon) : il faut reprendre la colonisation agricole.

1828 - Emeute paysanne à Saint-Hernin.

1828 - dans l’année - Henri Ollivier est le premier Breton à traverser la Manche pour aller vendre des oignons en Angleterre : début de l'histoire des Johnnies.

1830 - du 27 au 30 juillet - La révolution chasse Charles X. Louis-Philippe, cousin du roi déchu, lui succède.

1830 - dans l’année - Des émeutes font seize morts à Nantes.

1831 - 18 août - L'historien Michelet, qui vient de rendre visite au sous-préfet de Quimperlé Auguste Romieu, note dans son journal de voyage la phrase suivante : « La Bretagne est une colonie comme l'Alsace et les Basques, plus que la Guadeloupe ».

1832 - L’un des chefs des insoumis bretons à la conscription, Julien Caro du Morbihan, est guillotiné.

1835 – été - Mérimée dans le Finistère.

1836 - Construction du phare de L'Ile de Batz

1836 / 1848 - Boullé préfet du Finistère.

1838 -  ou 1842 - Ouverture du canal de Nantes à Brest voulu par Napoléon.

1839 - 28 décembre - Inauguration du premier pont de la Roche Bernard.

1839 - dans l’année - Théodore Hersart de la Villemarqué commence la publication du Barzaz Breizh.

1840 - Ouverture de la première conserverie du Finistère ( sardines ), à Concarneau.

1840 - Sacre de Mgr Graveran.

1841 - Mgr Brossais-Saint-Marc, 38 ans, devient évêque de Rennes.

1842 - Une étude statistique montre que les finistériens présentent une espérance de vie moyenne de 27 ans. La moyenne nationale étant de 32 ans, le département du Finistère a le chiffre le plus faible

1842 - Le coton devient moins cher que le lin. Coup dur pour la puissante et ancienne industrie bretonne qui reposait sur la culture du lin et du chanvre, traités, puis tissés par des milliers de paysans.

1843 - Fondation de l'Association bretonne pour améliorer l'économie de la Bretagne.

1844 - L’historien Pitre-Chevalier publie la Bretagne ancienne et moderne.

1846 - Maladie sur la pomme de terre ce qui provoque la misère des années suivantes.

1846 / 1847 - Crise des subsistances.

1847 - été - Flaubert et Maxime du Camp dans le Finistère.

1847 - 15 janvier - Troubles à Saint-Pol-de-Léon contre la hausse des prix du grain. Par mesure de précaution des détachements d'infanterie sont mis en place à Carhaix, Landerneau, Landivisiau, Saint-Pol, Plouescat et Morlaix.

1847 - dans l’année - Création de la filature moderne de lin de Landerneau.

1848 - 03 février - Le théoricien communiste Etienne Cabet et les dizaines de membres sa communauté des Icariens embarque à Brest pour les États-Unis.

1848 - du 22 au 25 février - La Révolution chasse Louis-Philippe. Instauration de la République.

1848 - 26 juin - L'insurrection parisienne est réprimée par Cavaignac et suivie d'une réaction conservatrice. Les combats et les répression ont fait 800 morts dans l'armée, 800 dans la garde nationale et 4.000 parmi les insurgés. 11.000 prisonniers ; 4.300 déportés en Algérie ( ils traversent la France en interminables convois en direction des ports d'embarquement de Cherbourg, Brest, Lorient, Le Havre...).

1848 - 19 juillet - François-René de Chateaubriand est inhumé sur l’île du Grand-Bé, près de Saint-Malo.

1848 - 10 décembre - Le prince Louis-Napoléon Bonaparte, neveu de Napoléon 1er, est élu président de la République. Le général Cavaignac obtient   plus de 55 % des suffrages dans le Finistère.

1848 à 1852 - Crise économique

1851 - 02 décembre - Coup d’État du président Bonaparte : instauration du Second Empire.

1851 - Création d'une Chambre de commerce à Brest.

1852 - Installation d'une usine de teillage de lin au stang l'usine est sur la commune de St Pol de Léon les maisons des ouvriers sur Plougoulm

1852 - Création de la ligne télégraphique Nantes, Quimper, Brest

1855 - Construction d'un bassin à flot à Morlaix.

1856 - Création de l'avant-port de Saint-Nazaire.

1857 - 04 avril - Un décret impérial attribue la petite commune de Locunolé au Finistère et au canton d’Arzano ( auparavant dans le Morbihan et le canton du Faouët ).

1858 - 27 janvier - Le territoire national est divisé en cinq grands commandements ; celui de l’Ouest, établi à Tours et confié au maréchal Baragueys d’Hilliers, s’étend sur 21 départements.

1858 - en août - Fermeture du bagne de Brest : départ des derniers forçats pour Cayenne.

1858 - Voyage de Napoléon III en Bretagne.  Couronnement de Notre-Dame-de-Rumengol.

1859 - dans l’année - Le port de Lorient, à la pointe de la technologie, lance la Couronne, premier cuirassé à coque en fer.

1859 - Décret de création du Port-Napoléon à Brest.

1859 - Fondation des conserveries Cassegrain.

1861 - 02 mai - La ville de Brest annexe 176 hectares proches des remparts et dépendant de la commune de Lambézellec.

1861 - 21 juillet - Pose de la première pierre du viaduc de Morlaix

1862 - Saint-Nazaire devient la tête de ligne de la Compagnie transatlantique.

1863 - fin d’année - Mise en service du phare du Créac’h, à Ouessant.

1863 - Arrivée du chemin de fer à Quimper.

1863 - Fin de l'exploitation des mines du Huelgoat et de Poullaouen.

1864 - Création des forges d’Hennebont, spécialisées dans la fabrication du fer blanc.

1865 - Quimper inaugure les flèches de sa cathédrale.

1865 - Arrivée du chemin de fer à Brest et inauguration de l'escale transatlantique.

1867 - en avril - Le "Great Eastern", le plus grand navire de l'époque ( long de 212 mètres ) arrive de New York à Brest, pour débarquer 193 passagers américains qui se rendent à l'Exposition universelle de Paris.

1867 - Début des travaux de construction du phare Ar-Men, près de l’île de Sein.

1868 - en août - Le président du Conseil général, considérant que le Finistère apparaît « teinté de noir sur la carte nuancée de l'instruction publique en France », lui souhaite de « prendre une teinte quelque peu grise, gris clair même ». Vœu qui demeurera longtemps inopérant.

1870 - 08 mai - L’empereur organise un plébiscite : 7.358 000 « oui » contre 1.572 000 « non » et 2.000 000 d’abstentions. En Bretagne, le « oui » recueille 530 000 voix contre 48.000 « non ».

1870 - 19 juin - 6.000 habitants de Bannalec, Mellac, Trévoux et Saint-Thurien (Finistère), en procession, viennent supplier saint Cado en la chapelle de Bannalec, de mettre fin à une désastreuse sécheresse.

1870 - 17 juillet - La France déclare à la Prusse.

1870 / 1871 - Participation des mobiles finistériens à la guerre.

1870 - 02 septembre - Capitulation française.

1870 - 04 septembre - A Paris, le député breton Émile de Keratry demande la déchéance de la famille impériale. Chute de l’Empire

1870 - 22 octobre - Kératry est nommé commandant des forces de Bretagne ; il l’organise suivant la tradition : par paroisse (escouade), par arrondissement (légion), par département (brigade). Concentrés au camp de Conlie, près du Mans, les 80.000 Bretons n’y trouvent aucun baraquement et doivent s’entraîner sans armes.

1870 - 22 novembre - L’armée bretonne de Conlie, mal équipée et mal armée, reçoit l’ordre de s’opposer à la poursuite de l’invasion prussienne. Dans la soirée, son commandant, le général de Kératine rejoint Gambetta au Mans pour réclamer des armes et des munitions. Gambetta l’assure de son soutien.

1870 - nuit du 23 au 24 novembre - A 4 heures du matin, l’arsenal de Rennes reçoit un télégramme de Gambetta interdisant la livraison d’armes et de munitions aux 80.000 Bretons de Kerry, au camp de Conlie, par peur d’un réveil chouan.

1871 - en janvier - Quelques milliers de « moblots » bretons du camp de Conlie participent à la bataille du Mans, sacrifiés inutilement.

1871 - 15 février - Un armistice est signé entre la France vaincue et l’Allemagne.

1871 - Commune de Paris

1871 - 06 avril - Un convoi de 600 prisonniers communards quitte le camp de Satory pour Brest ( ils seront internés sur la presqu’île de Crozon, au fort de Roscanvel ). La Compagnie des Chemins de fer de l’Ouest a été réquisitionnée pour ces transports spéciaux.

1871 - 04 mai - Un convoi de cent prisonniers communards arrive en gare de Brest.

1871 - 14 mai - Arrivée à Brest d’un nouveau convoi de cent prisonniers communards.

1871 - 24 mai - 600 communards sont internés provisoirement à la prison militaire brestoise de Pontaniou.

1871 - 25 mai - 1.200 prisonniers entre Pontaniou, la Maison d’arrêt de Landerneau et l’Arsenal de Brest.

1871 - 28 mai - Chute de la commune de Paris.

1871 - 31 mai - Cinq trains de marchandises transportent en gare de Brest 1.200 détenus en attente de jugement et 600 condamnés.

1871- 24 juin - Naufrage en baie de Morlaix du bateau "Mélanie" chargé de pèlerins qui revenaient de St Jean du Doigt, 22 noyés

1872 - 09 avril - La frégate Danaé assure le premier voyage des déportés communards de Brest à la Nouvelle-Calédonie.

1872 - Création du Laboratoire de la Station Biologique dont l'aménagement sera terminé en juin 1873.

1873 - Création de la Société archéologique du Finistère.

1875 - 01 mars - Décès à Ploujean du poète Tristan Corbière, trente ans.

1875 - dans l’année - Décès de l’évêque de Rennes, Mgr Brossais-Saint-Marc, 72 ans.

1876 - Les candidats républicains obtiennent la majorité des sièges aux élections  législatives.

1877 - en octobre - Élections législatives : victoire républicaine en France (en Bretagne ?).

1877 - Construction de la digue de Pen Ar Vil

1879 - Pierre Waldeck-Rousseau est élu député de Nantes.

1880 - Débuts du "Courrier du Finistère".

1881 - Arrivée aux États-Unis, dans le Connecticut, du tailleur breton Nicolas Le Grand originaire de Roudouallec, dans les montagnes Noires ( devenu le « pays des Américains » du fait d’une émigration importante ).

1882 - 28 mars - École primaire laïque obligatoire

1883 - Construction du tronçon de voie ferrée Morlaix - Roscoff

1886 - 19 novembre - Naissance de La Dépêche de Brest, fondé par l’Union républicaine du Finistère. Il s’agit de l’ancêtre du "Télégramme de Brest".

1887 - 15 septembre - Arrivée des premiers gardiens au phare de la Vieille ( Pointe du Raz ).

1888 - 14 avril - Inauguration du théâtre de Morlaix, financé par le comte Paul Ange de Guernisac.

1888 - Séjour décisif de Gauguin à Pont-Aven. La vision après le sermon.

1889 - 22 septembre - Élections législatives : reflux du boulangisme dans tout le pays. Toutefois, à Rennes est élu un ancien radical, Le Hérissé.

1899 - Création de L'institut Marin du Docteur Bagot, premier établissement de Thalassothérapie en France. Il fut détruit pendant la dernière guerre. Reconstruit et modernisé, il ouvrit à nouveau ses portes en 1953.

1891 - Fin de l'activité de la Société linière de Landerneau.

1892 - 02 octobre - Le philosophe, philologue, historien et critique Ernest Renan, 69 ans, meurt à Paris.

1893 - en mai - Inauguration de la première ligne de chemin de fer du Finistère, entre Brest et Ploudalmézeau.

1893 - d’août au 3 septembre - Élections législatives : 28,8 % d’abstention ; plus importante en Bretagne (problème de ralliement) : + de 35 % dans le Finistère et en Loire-Inférieure ; entre 30 et 35 dans le Morbihan et les Côtes-du-Nord.

1894 - 22 septembre - Le jeune avocat Aristide Briand fait adopter le principe de la grève générale au VI ème congrès syndical, à Nantes.

1894 - Élection d'Albert de Mun comme député de la deuxième circonscription de Morlaix.

1897 - 17 octobre - Le feu du phare d’Eckmühl, de Penmarch, est allumé.

1897 - Élection de l'abbé Gayraud contre le comte de Blois dans la troisième circonscription de Brest.

1898 -  01 février - Le steamer britannique "Channel Queen", faisant la liaison Plymouth / Saint-Brieuc, via Guernesey, a sombré à l'approche des îles anglo-normandes. A son bord, 14 Johnnies ( des Bretons vendant des oignons en Angleterre ) sur 44 ont trouvé la mort, dont certains n'avaient que 10, 13 et 14 ans.

1898 - dans l’année - Fondation de l’Union régionaliste bretonne.

1899 - L’abbé Trochu et Emmanuel Desgrées du Lou fondent Ouest-Leclair, un journal républicain, démocratique et libéral, rédigé par des catholiques.

1899 - Création du centre de Thalassothérapie de Roscoff par le docteur Bagot.

1899 - 13 août - Naufrage du " Paquebot n°5" - nuit sinistre pour les goélettes trégorroises - et les Johnnies de Roscoff

1900 - Fondation à Nantes de la Fédération socialiste de Bretagne par Charles Brunnelière et les socialistes bretons.

1901 - 05 mars - Pose de la première pierre de la nouvelle église de l’île de Sein.

1901 - 18 août - Le cycliste Maurice Garin remporte le Paris-Brest-Paris derrière entraîneur en 52 heures et 11 minutes.

1901 - 27 octobre - Lancement à Brest, en présence du ministre de la Marine Jean de Lanessan, du Léon-Gambetta, nouveau croiseur de 12 600 tonnes de la Royale.

1902 - 01 mars - Mise en service du phare de l’île Vierge, au large de Plouguerneau (Bas-Léon).

1902 - Crise sardinière. Élection de Georges Le Bail dans la deuxième circonscription de  Quimper. Manifestations contre l'expulsion des congrégations.

1902 - 08 juillet - Consécration de la nouvelle église de l’île de Sein.

1902 - en août - De violentes manifestations se sont déroulées en Bretagne contre la fermeture des écoles congrégationnistes.

1902 - 29 septembre - Circulaire adressée par le président du Conseil Émile Combes au préfet de Quimper et frappant de suspension de traitement les ecclésiastiques convaincus d'usage « abusif » du breton dans la prédication et le catéchisme.

1903 - 16 janvier - A la Chambre des députés, le gouvernement est interpellé sur l’interdiction du breton dans les prêches, les sermons et pour le catéchisme.

1903 - 26 juillet - Le ministre des Travaux publics pose la première pierre d’une forme de Radoub dans le port de commerce de Brest.

1903 - dans l’année - Création d’une chaire de celtique à Rennes.

1904 - Élection d'une municipalité socialiste, création d'une Bourse du travail et grèves à Brest.

1905 - 09 juillet - La flotte britannique est en visite officielle à Brest.

1905 - 12 septembre - L'abbé Jean-Marie Perrot fonde le mouvement culturel Bleun-Brug (« Fleur de bruyère »), une association culturelle catholique, sur la foi chrétienne, la langue et la culture bretonne.

1905 - 19 novembre - Naufrage de l'Hilda au large de Saint-Malo avec à bord environ 85 marchands d'oignons  « johnnies » rentrant d'Angleterre. Il y a seulement six rescapés ; la seule commune léonarde de Cléder perd 44 hommes.

1905 - en novembre - La cathédrale de Saint-Pol-de-Léon est assiégée par des détachements d’infanterie et de cavalerie afin de réaliser l’inventaire des biens du clergé.

1906 - 25 août - Après deux semaines passées sur les routes bretonnes, Thomas Lawrence ( Lawrence d’Arabie ), 18 ans, rentre en Angleterre.

1905 - en automne - Leurs patrons ayant baissé les salaires d’un centime, les chaussonniers de Fougères se mettent en grève.

1905 - dans l’année - Concarneau arme son premier thonier. La pêche au thon va commencer à concurrencer ou compléter celle de la sardine.

1907 - 09 janvier - Grève des ouvriers du textile à Fougères.

1907 - 17 janvier - Les deux syndicats des chaussonniers de Fougères signent un protocole d’accord.

1907 - 10 février - A Fougères, un ouvrier gréviste est tué d’un coup de revolver.

1907 - 11 février - Après cent jours de grèves, les usines de Fougères ouvrent leurs portes.

1907 - en mai - Philippe Pétain, cinquante ans, est promu au grade de lieutenant-colonel. Il est affecté au commandement du 118e régiment d’infanterie, basé à Quimper.

1907 - 21 septembre - 15.000 personnes assistent aux festivités à Saint-Nazaire pour l’inauguration de la nouvelle entrée du port

1907 - dans l’année - Yon Yan Néna (1859 - 1942) fonde à Pouldreuzic les établissements de conserverie Hénaff.

1908 - 08 octobre - Une épidémie de fièvre jaune s’abat sur l’ouest : deux jeunes garçons sont morts à Saint-Nazaire, tandis qu’un autre cas est signalé à Binic. Des mesures strictes sont prises pour enrayer la propagation de l’épidémie.

1908 - en novembre - Naufrage du vapeur anglais "Vesper" sur les rochers d’Ouessant.

1910 - Élection du Premier député socialiste breton, Émile Goude, dans la première circonscription de Brest.

1911 - 25 août - Départ de la course cyclise Paris-Brest-Paris, organisée tous les dix ans.

1911 - 03 septembre - Un pont en arc remplace le vieux pont de la Roche-Bernard ( le train peut y passer ).

1911 - 04 septembre - A Saint-Malo, l’aviateur Roland Garros bat le record du monte d’altitude, 3.910 mètres, à bord d’un Blériot XI.

1911 - 22 septembre - Lancement du cuirassé "Jean-Bart", à Brest.

1911 - octobre - Une statue représentant Anne de Bretagne agenouillée devant les rois de France Charles VIII et Louis XII, œuvre de Jean Boucher, a été installée su la façade de l’Hôtel de ville de Rennes [ elle sera détruite par un attentat en août 1932 ].

1911 - 28 et 29 novembre - Inauguration à Rennes du monument de l’Union à la France.

1911 - dans l’année - Fondation de la Fédération régionaliste bretonne et du Parti nationaliste breton, par Le Mercier d'Erm, Le Rumeur, Guéguen. Ces deux mouvements réclament « l'indépendance politique de la nation bretonne ».

1911 - Création à Landerneau de l'Office central des oeuvres mutuelles agricoles.

1912 / 1932 - Agrandissement du port, conduisant à la destruction de la chapelle Saint-Ninien

1912 - 10 novembre - Mise en service de la ligne ferroviaire Landivisiau, Plouescat via Plouvorn

1913 - 03 juillet - Un jeune aviateur breton, Brindejonc des Moulinais, pose son monoplan sur l’aérodrome de Villacoublay après avoir réussi l’exploit d’effectuer un tour d’Europe qui passait par Varsovie, Saint-Pétersbourg, Stockholm et Copenhague.

1914 - 28 mai - Le président Raymond Poincaré a entamé, à Laval et à Vitré, une visite de trois jours en Bretagne.

1914 - 03 août - L’Allemagne déclare la guerre à la France : début de la Première Guerre mondiale.

1914 - 22 et 23 août - Le 19ème régiment d'infanterie de Brest recruté en basse Bretagne est engagé dans les sanglants combats de Maissin (Ardennes belges), qui firent près de 4.000 victimes, en partie des bretons (un calvaire breton à d'ailleurs été transféré au cimetière de Maissin en 1930).

1916 - 14 mars - Le pilote finistérien Jean Bourhis, 28 ans, est abattu dans le secteur de Verdun. Gravement blessé, il décède dans la semaine.

1917 - 26 ou 28 juin - La première division américaine (16ème régiment d’infanterie, 14.500 hommes) arrive à Saint-Nazaire. Les autres suivront à Saint-Nazaire, Brest et Nantes.

1918 - 17 août - Ouverture de la première ligne aéropostale régulière française entre Le Bourget, près de Paris, et La Baule (Loire-Atlantique) : un avion Letord fait la liaison pour livrer le courrier aux soldats américains cantonnés près de Saint-Nazaire.

1918 - 11 novembre - Fin de la guerre et victoire de la France. Les pertes bretonnes sont estimées à 130.000 morts.

1918 - 13 décembre - Le président américain Wilson débarque à Brest pour une visite officielle en France.

1918 - dans l’année -Fondation de l'Unvaniez Yaouankiz Breiz ( Union de la jeunesse bretonne - UJB ) par Job de Roincé ( militant de l'Action française ), H. Prado et M. Marchal.

1919 - La pétition du marquis de L’Estourbeillon en faveur de la culture bretonne recueille 360.000 signatures.

1919 - Novembre - Echec du rapprochement radicaux et droite dans le Finistère.

1919 - Naissance de la revue Breiz Atao - « Bretagne toujours ».

1920 - Création de la commune de Santec qui se compose d'une partie des terres de Roscoff, St Pol et Plougoulm

1921 - 04 septembre - Le cycliste belge Louis Mottiat remporte la course Paris-Brest-Paris (1.198 kilomètres) en 55 heures et 7 minutes.

1922 - 21 mai - Le paquebot britannique "Egypt", qui assure la malle des Indes depuis 1897, coule dans le raz de Sein, éperonné par le cargo "La Seine" : 102 morts.

1922 - nuit du 25 au 26 août - Naufrage du cuirassé "France" entre la presqu'île de Quiberon et l'île de Houat. Trois marins disparaissent sur les 950 membres d'équipage.

1923 - Fondation des Seiz Breur -« les Sept frères », mouvements artistiques regroupant des artistes novateurs dans tous les domaines.

1923 - Inauguration du pont suspendu de Terenez.

1924 - nuit du 09 au 10 janvier - Un terrible raz de marée a balayé les cotes de l’Atlantique, de la pointe Saint-Mathieu (Bretagne) jusqu’au cap Finisterre (Espagne). Les dégâts matériels sont considérables. On déplore quelques victimes.

1924 - Avril /mai - Echec des négociations radicaux-socialistes SFIO. Pas de cartel des gauches dans  le Finistère. Condamnation du Sillon par Mgr Duparc.

1924 - Décembre - Manifestation catholique anti-cartel à Quimper sous la présidence de Mgr Duparc.

1924 - 09 décembre - Edern, autrefois commune du canton de Pleyben (Finistère), est rattachée à celui de Briec.

1924 / 1925 - Grande grève des sardinières de Douarnenez, soutenue par la CGTU.

1925 - 01 janvier - Un tueur, recruté à Paris par des patrons des sardineries de Douarnenez, tente d’assassiner le maire communiste de Douarnenez, Daniel Le Flanchec. Alors que le maire se trouve au bar L’Aurore, une balle lui traverse la gorge, lui coupant la voix. Mais il survit.

1925 - dans l’année - Revue Gwalarn -« Vent de Nord-ouest », porte-parole de la littérature bretonne ( Roparz Hémon, J. Riou, Y. Drezen, Abéozen ).

1925 - Morvan Marchal crée le Gwenn Ha Du -« Blanc et Noir », drapeau breton.

1926 - Création du Crédit mutuel de Bretagne, dont le siège est au Relecq-Kerhuon, près de Brest.

1926 - Début de la construction du pont de Plougastel, près de Brest.

1927 - en août - Transformation de l'UJB en Parti autonomiste breton - PAB.

1927 - dans l’année - Douarnenez devient la première mairie communiste de France.

1927 - Agitation communiste et grèves en Pays bigouden. Congrès de Breiz Atao à  Rosporden.

1927 - Ouverture du port de Lorient-Keroman.

1928 - Juin - Dévaluation du franc par Poincaré.

1928 - Avril / mai - Victoire électorale des droites. Défaite de Georges Le Bail.

1928 - Fin des travaux d'extension du réseau de chemins de fer d'intérêt local. Construction d'un réseau haute tension.

1929 - Travaux de revêtement des chaussées.

1929 - 08 juin - Tenue du XXVIe Congrès de la SFIO, à Nantes.

1929 - 14 novembre - Le ministre de la Marine Georges Leygues pose la première pierre de l’École navale de Brest.

1930 - Septembre - Tempête meurtrière. Perte de dizaines de thoniers.

1930 - Inauguration du pont sur l'Elorn.

1930 - en octobre - Inauguration du barrage de Guerlédan.

1930 - dans l’année - Démission de fédéralistes et de gauchisants du PAB : fondation de la Ligue fédéraliste de Bretagne (M. Duhamel).

1930 - L’abbé Perrot, fondateur du Bleun Brug en 1905, est « exilé » à Scrignac, commune rouge, pour séparatisme.

1931 - en février - Éclatement du PAB au Congrès de Rennes.

1931 - dans l’année - Le romancier et poète breton Charles Le Goffic, 68 ans, est reçu à l’Académie française.

1932 - nuit du 03 au 04 août - à 4 h 30, un attentat à la dynamite a détruit l’immense statuaire représentant Anne de Bretagne et les rois de France Charles VIII et Louis XII, qui nichait au milieu de la façade de l’Hôtel de ville de Rennes. Dans un rayon de 200 mètres, toutes les fenêtres ont été brisées. La statue avait été édifiée en octobre 1911. Les coupables sont deux autonomistes bretons, Célestin Lainé et Guillaume Berthou, deux partisans de l’action violente.

1932 - Avril / mai - Victoire radicale aux élections législatives.

1932 - Création d'un terre-plein à Roscoff ( quai neuf et terre-plein actuels ).

1932 - Lettre pastorale de Mgr Duparc portant condamnation des bals.

1932 - 29 octobre - Lancement à Saint-Nazaire du plus grand paquebot du monde, le Normandie, en présence du président Lebrun et de plusieurs ministres. Le navire devrait effectuer le trajet Le Havre - New York en quatre jours et demi.

1932 - dans l’année:

1933 - 29 janvier - Manifestation paysanne à Quimper contre la chute des prix agricoles.

1933 - 27 juin - 1.200 habitants de Saint-Nazaire font une « marche de la faim » sur Nantes, leur député-maire, François Blancho, en tête.

1934 - Un « Front paysan » rassemble différentes organisations. 15. 000 paysans défilent à Rennes.

1935 - 05 mai - Le transatlantique Normandie, construit aux Chantiers de Saint-Nazaire, quitte son quai d’armement pour rejoindre Le Havre, son port d’attache.

1935 - Août - Emeutes à Brest après la publication des décrets Laval.

1936 - 20 avril - Le mouvement clandestin Gwenn-ha-du célèbre le vingtième anniversaire du soulèvement de Dublin (Irlande) en lançant des engins incendiaires contre les préfectures bretonnes.

1936 - Avril - mai - Défaite du Front populaire. Election de Tanguy-Prigent.

1936 - 30 mai- Inauguration officielle de l’École navale de Brest par le président Lebrun.

1936 - dans l’année - Élections législatives : si le Front populaire l’emporte dans le pays, en Bretagne, la gauche socialo- communiste n’a que 23 % des voix et huit députés, dont quatre à Nantes-Saint-Nazaire. Le communisme, avec 2,3 % des voix, est marginal et très localisé.

1936 - Après dix ans de chantier, le pont de Plougastel, près de Brest, est achevé.

1937 - Février - Mort de Georges Le Bail.

1937 - 16 mars - Une tempête d’une rare violence a ravagé tout le littoral atlantique, de la Bretagne (Guérande) à Royan.

1938 - 20 juin - L’aviateur américain Charles Lindbergh s’installe à Illec, une île située devant Port-Blanc (Côtes-d’Armor).

1938 / 1952 - Construction de l'aquarium à Roscoff

1939 - 17 janvier - A l’Arsenal de Brest, le cuirassé "Richelieu", en construction, est mis à l’eau dans le bassin du Salou.

1939 - 03 septembre - La France déclare la guerre à l'Allemagne.

1939 - 20 octobre - Dissolution du PNB après le départ de ses leaders ( François Debauvais, Olier Mordrel ) pour l'Allemagne.

1939 - dans l’année - En Haute-Bretagne, les « compagnons de Merlin » publient la revue Galerne pour valoriser le parler gallo.

1939 - Réapparition du cerf dans la forêt de Paimpont ( Brocéliande ).1939 - Condamnation à mort des séparatistes Debeauvais et Mordrel par le tribunal militaire de Rennes.

1940 - 10 mai - Offensive allemande contre les Pays-Bas, la Belgique et la France.

1940 - en mai - Les nationalistes bretons Mordrel et Debauvais sont condamnés à mort.

1940 - 17 juin - Les Allemands sont à Fougères.

1940 - 18 juin - Les Allemands atteignent Rennes.

1940 - 18 juin - A peine achevée, le cuirassé Richelieu, appareille de Brest, à quelques heures de l’arrivée des Allemands, à destination de Dakar.

1940 - 19 juin - Nantes et Brest sont investies par les Allemands.

1940 - 20 juin - Les Allemands dans le Finistère.

1940 -10 juillet - La majorité des députés finistériens vote contre les pleins pouvoirs au maréchal  Pétain.

1940 - nuit du 19 au 20 juin - Inachevé, le cuirassé Jean Bart quitte Saint-Nazaire sous les bombes, et gagne Casablanca.

1940 - 22 juin - Armistice : capitulation française.

1940 - du 24 au 26 juin - Après avoir tenu conseil, cinq bateaux amènent en Grande-Bretagne 132 Sénans ( habitants de l'île de Sein ) qui constituent le quart des effectifs du général de Gaulle.

1940 - 02 juillet - Les Allemands arrivent à l'île de Sein.

1940 - Juillet - Condamnation du séparatisme breton par Mgr Duparc.

1940 - 03 juillet - Au château des Rohan à Pontivy, les leaders du PNB clandestin, François Debauvais et Olier Mordrel, revenus d’Allemagne, fondent le Conseil national breton et publie une déclaration en vue de la création d'un État breton autonome. Il s'appuie sur les Allemands contre Vichy.

1940 - 14 juillet - Premier numéro de L’Heure bretonne, le journal du PNB. Il tirera à 30.000 exemplaires.

1940 - en octobre - Reconstitution officielle du PNB.

1940 - en novembre - Le Vannetais Gilbert Renault ( dit le colonel Remy, 1904-1984 ) fonde la « Confrérie Notre-Dame », un mouvement de résistance.

1940 - Premier numéro de la revue bretonne Ollolê, éditée pour les jeunes par les frères Caouissin.

1940 - 02 décembre - Raymond Delaporte remplacer Olier Mordrel à la tête du PNB, qui prend une orientation fédéraliste et une attitude plus modérée contre Vichy : Delaporte demande à Pétain un statut autonome.

1941 - en janvier - Premières activités de la résistance bretonne.

1941 - 20 mars - Le régionaliste Yann Fouéré, sous-préfet de Morlaix, lance le quotidien la Bretagne, à capitaux bretons (15 000 exemplaires).

1941 - 30 juin - Décret 2727 du régime de Vichy : la Loire-Inférieure ( aujourd’hui Loire-Atlantique ) est séparée de la région Bretagne et rattachée à celle d’Angers.

1941 - 04 juillet - Les Allemands font sauter le monument américain de Brest.

1941 - nuit du 06 au 07 juillet - Un appareil britannique, abattu par les Allemands, s'est écrasé près de Guilers, près de Brest.

1941 - 07 ou 11 juillet - Création de la Légion des volontaires français - LVF, contre le bolchevisme ( pour combattre les Russes dans les rangs de la Wehrmacht ). 200 à 300 Bretons vont y entrer.

1941 - 20 ou 21 octobre - Un commando FTP de trois hommes ( Marcel Bourdarias, Spartaco, Brustheim ), venu de Paris, abat, à Nantes, le colonel allemand Hotz, feldkommandant de la place.

1941 - 21 octobre - Seize otages sont exécutés à Carquefou, près de Nantes.

1941 - 22 octobre - 27 otages sont exécutés à Châteaubriant, dont Guy Môquet ( 17 ans, fils du député communiste Prosper Môquet ), Charles Michels ( député de Paris ), J-P Timbaud ( dirigeant cégétiste ). Cinq à Paris.

1941 - 25 décembre - Dans son message de Noël, le général de Gaulle rend hommage aux Bretons : « Parmi les bons et purs Français, marins, soldats, aviateurs qui combattent toujours pour la France, un sur trois est Breton ».

1942 - en mars - Le régionaliste Yann Fouéré, sous-préfet de Morlaix, prend le contrôle de la Dépêche de Brest ( 70.000 exemplaires).

1942 - Mai - Les SS remplacent la Wehrmacht dans la lutte contre le terrorisme.

1942 - 09 juin - Rafle de Juifs à Brest.

1942 - 05 août - Le sous-marin japonais I.30 arrive à Lorient, où il débarque son avion de combat « Zéro », démonté, cadeau de la Marine japonaise au IIIème Reich.

1942 - 08 octobre - Arrestation de Juifs dans tout le département par la gendarmerie.

1942 - 12 octobre - Sécession d'une partie du PNB et création du Comité consultatif de Bretagne, regroupant 22 personnalités culturelles et la plupart des modérés ( Yann Fouéré, Joseph Martray,...). Ce Comité obtient des concessions dans le domaine culturel, mais aucun progrès politique n’est perçu.

1943 - 29 janvier - Deux vagues de bombardiers Boston de la RAF bombardent Morlaix pour y détruire le viaduc. Celui-ci est à peine touché, mais les bombes, tombées à côté ( 150 immeubles touchés ), tuent 74 personnes ( dont 39 enfants d’une école maternelle et leur institutrice ), et font 34 blessés graves.

1943 - 30 janvier - Joseph Darnand crée la Milice qui combat en France aux côtés des Allemands contre les maquis. En Bretagne, quelques dizaines (40 ?) de miliciens sont renforcés par 150 « francs-gardes » venus du sud.

1943 - 06 février - Pour répondre aux exigences allemandes de main d’œuvre, Vichy crée le Service du travail obligatoire - STO. Tous ceux nés entre le 1er janvier 1920 et le 30 décembre 1922 sont concernés. Ce sera un échec : sur 700.000 requis, 170.000 seulement partiront, dont 15.000 Bretons.

1943 - 21 juillet - Formation à Spézet du premier maquis breton ( FTPF ) ; il compte une vingtaine d’hommes mal armés.

1943 - Été - Constitution de maquis de réfractaires au S.T.O. Travail obligatoire en Allemagne.

1943 - en septembre - Nantes subit de graves bombardements.

1943 - Automne - Série d'attentats contre des membres ou des proches du Parti national breton.

1943 - 10 décembre - Les Allemands arrêtent, sur dénonciation, vingt lycéens, élèves et maîtres, résistants du lycée Le Braz de Saint-Brieuc.

1943 - 12 décembre - L’abbé Perrot est tué par des maquisards communistes.

1943 - 16 décembre - Nouvelle sécession du PNB regroupant les plus durs : Lu Breshon, la Milice bretonne (avec Célestin Lainé et Ange Péresse), rattachée au Sicherheisdienst (SD-police politique allemande), prend le nom de « Bezen Perrot ». Ce mouvement compte cinquante hommes portant des faux noms, organisés en deux sections de quatre groupes chacune, et basés à la caserne Colombier de Rennes.

1943 - dans l’année - Fondation de la Bodadeg ar Sonerion (BAS) formé de jeunes sonneurs.

1944 - 03 février - Arrestation à Plogoff (Finistère) du chef résistant pour la zone Nord, Pierre Brossolette.

1944 - 29 avril - Le cuirassé canadien "Athabaskan" a été coulé au large de Plouescat (Finistère nord) par la marine allemande : au moins soixante morts. ( Stèle au Pouldu à Santec )

1944 - 20 mai - 160 miliciens arrivent à Pontivy sous les ordres d’un chef sanguinaire, Di Constanzo.

1944 - nuit du 03 au 04 juin - A Marcillé Raoul, un réseau de résistants reçoit par radio ce message : « les dés sur le tapis ». C’est l’ordre d’appliquer les plans vers et bleu du sabotage général.

1944 - 05 juin - A la veille du débarquement en Normandie, le maquis breton reçoit l'ordre de Londres (« Il fait chaud à Suez ») de commencer les sabotages sur une grande échelle ; des cadres arrivent de Londres (commandant Bourgoin). Constitution de deux bases : « Shamwest » (Côtes-du-Nord) et « Dingson » (Morbihan). Elles seront détruites par les Allemands, et les maquisards sont repris en main par des « Jedburghs » parachutés.

1944 - nuit du 05 au 06 juin - Des hommes du 2e régiment de chasseurs parachutistes de la France libre sautent non loin de Saint-Marcel (Morbihan). A peine au sol, le stick de neuf hommes du lieutenant Marienne est accroché par les Allemands : un est tué, trois sont faits prisonniers, les autres se fondent dans la nuit.

1944 - 06 juin - Débarquement allié en Normandie.

1944 - 13 juin - Apogée des parachutages alliés aux résistants bretons : 25 avions Stirling larguent plus de 700 conteneurs de matériel, soit environ 170 tonnes.

1944 - 18 juin - A 9 heures du matin, les Allemands donnent l’assaut au maquis de Saint-Marcel (Morbihan), défendu par 2 500 FFI encadrés par 200 parachutistes français. Les résistants tiennent toute la journée avant de décrocher dans la soirée.

1944 - nuit du 18 au 19 juin - Les combattants valides évacuent le maquis de Saint-Marcel.

1944 - 19 juin - Les Allemands pénètrent dans le maquis de Saint-Marcel, où ils massacrent les blessés et les civils encore sur place.

1944 - 27 juin - Au petit matin, les Allemands surprennent un groupe de résistants cachés dans un penty du village de Guellen, en Briec (Finistère). L’attaque fait cinq morts, mais les survivants parviennent à s’échapper.

1944 - 28 juin - Les 280 hommes du maquis de Saffré (Loire-Atlantique) sont écrasés par les Allemands : ils ont treize tués et 27 fusillés.

1944 - 12 juillet - Des groupes de résistants sont massacrés par la Gestapo et la milice à la ferme de Kerhervé (ou Keryhuel), en Plumelec, dont le lieutenant Pierre Marienne, sept autres parachutistes, huit FFI et trois cultivateurs.

1944 - 17 juillet - Bombardement de Rennes : 123 morts.

1944 - 27 juillet - Le maquis organisé de Plesidy (Côtes-d’Armor) doit se disperser.

1944 - 30 juillet - Le château de Trévarez (centre Finistère), lieu de repos de la Kriegsmarine, est bombardé par la Royal Air Force anglaise.

1944 - 01 août - Après la percée d'Avranches, le général américain Patton fixe deux objectifs aux résistants bretons : Lorient et Quiberon. Aucun ne sera atteint, mais leur importance aura disparu.

1944 - 03 août - Les Américains de la 6e D.B. atteignent Loudéac.

1944 - 04 août - Libération de Rennes et Châteaubriant.

1944 - Août - Armée Patton dans le Finistère. Destruction de Brest.

1944 - 05 août - Les Américains atteignent Carhaix et Redon. Des bombardiers Lancaster endommagent la base sous-marine allemande de Brest.

1944 - 06 août - Libération de Saint-Brieuc (Task Force A) et de Vannes (4e DB).

1944 - 07 août - 42 civils (dont 9 inconnus) ont été fusillés par des soldats de la Wehrmacht, au lieu-dit Penguerec, à Gouesnou, près de Brest. Toujours à Gouesnou, les Américains détruisent le clocher de l'Eglise pour débusquer la vigie ennemie. Brest est encerclée.

1944 - 09 août - Libération de Quimper.

1944 - 10 août - Libération de Nantes par la 8e D.I.

1944 - nuit du 12 au 13 août - L'église de Gouesnou est détruite par un incendie.

1944 - 14 ou 17 août - Après de furieux combats, Saint-Malo tombe.

1944 - 17 août - Libération de Paimpol.

1944 - 25 août - Chute de la poche de Concarneau.

1944 - 28 août - Le pont Albert-Louppe de Brest est partiellement détruit par les Allemands.

1944 - en août - Les bombardements détruisent le pont de la Roche-Bernard.

1944 - 01 septembre - Les Allemands détruisent le clocher de l’église Saint-Pierre-et-Saint-Paul à Saint-Pierre, dans l’ouest de Brest. Elle servait aux Américains pour viser les positions allemandes.

1944 - 08 septembre - Destruction de l'église de Plougonvelin lors des combats de libération.

1944 - 10 ou 19 septembre - Chute de la poche allemande de Crozon.

1944 - 13 septembre - Les FFI brestois guident les blindés américains vers Brest.

1944 - 17 septembre - Le "Télégramme de Brest" succède à "La Dépêche de Brest".

1944 - 20 septembre - Chute de la poche allemande d’Audierne.

1944 - dans l’année - A la libération de la Bretagne, Péresse se réfugie en Allemagne, il obtient la nationalité allemande et Lainé se réfugie en Irlande. Vingt autonomistes sont condamnés à mort, huit seront exécutés.

1945 - 14 janvier - De Gaulle visite Brest, Quimper et Vannes.

1945 - 15 janvier - De Gaulle à Nantes et Angers.

1945 - 02 février - Ordonnance abolissant les bagnes d’enfants, comme celui de l’île de Belle-Île.

1945 - 08 mai - Capitulation allemande. En Bretagne, il y a eu 4.606 déportés dont 293 juifs ; 50 % en sont morts ; 2.426 fusillés, 6.500 civils tués surtout par les bombardements.

1945 - 10 mai - Après 277 jours de siège, le général allemand Fahrmbacher et les 26.000 soldats de la poche de Lorient se sont rendus aux Américains du général Kramer. Même chose à Saint-Nazaire.

1950 - Mars - Violents mouvements de grève à Brest : mort de l'ouvrier Edouard Mazé.

1953 - Fondation de l'association des «Centres distributeurs Edouard. Leclerc».

1957 - Enquête sur la pratique religieuse dans le diocèse de Quimper et de Léon.

1959 - Création du Collège scientifique universitaire, premier établissement d'enseignement supérieur à Brest.

1961 - 8 juin - Occupation de la sous-préfecture de Morlaix par les paysans.

1962 - Fondation de la Société d'économie mixte du Nord-Finistère (SEMENF).

1963 - Fondation du Comité d'expansion économique de Cornouaille (CECOR).

1967 - Construction de l’Estacade ( jetée pour l'embarquement vers l'île de Batz à marée basse ) et du Quai de plaisance - Inauguration en août 1969

1968 - Naissance et mort du Comité d'action pour la Bretagne occidentale (CABR0).

1969 - Inauguration du Parc naturel régional d’Armorique.

1970 - Début des travaux du port en eau profonde

1972 - Première liaison par car-ferry avec l’Angleterre ( Brittany - Ferries ou B.A.I. )

1973 - Chargement et départ du premier car-ferry chargé de légumes pour Plymouth.

1974 - 1er janvier - Naissance de la Communauté urbaine de Brest.

1974 - Février - Attentat contre le relais-émetteur de télévision de Roc Trédudon.

1975 - Pierre-Jakez Hélias publie dans la collection « Terre humaine », Le Cheval d'orgueil.

1978 - 16 mars - Echouage de l'Arnoco Cadiz devant Portsall.

1980 - Janvier à mars - Violents affrontements à Plogoff entre les forces de l'ordre et les adversaires du  projet de centrale nucléaire.

1981 - Fin de la construction de la nouvelle mairie

1987 - 15 / 16 octobre - Ouragan sur la Bretagne : le Finistère est fortement touché.

2000 - Ouverture des travaux de la criée à Bloscon - Mise en service en fin 2002