La vie quotidienne à Roscoff - Histoire - Chro,iques publéees dans le Bulletin Paroissial de Roscoff

169 170  171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 204 205 206 207 208 209 210 211 212 213 214 215 216 217 218 219 220 221 222 223 224 225 226 227 228 229 230 231 232 233 234 235 236 237 238 239 240 241 242 243 244 245 246 247 248 249 250 251 252 253 254 255 256 257 258 259 260 261 262 263 264 265 266  267 268 269 270 271 272 273 274 275 276 277 278 279 280 281 282 283 284 285 286 287 288 289 290 291 292 293 294 295 296 297 298 299 300 301 302 303  304 305 306  -  Retour au sommaire   -   Menu

Précédent   - Suivant


Chroniques
d'histoires
publiées
dans le
Bulletin
Paroissial
de
Roscoff


de 1962
à   1977

 

n° 171 - 1963 - Janvier

- L'église et la guerre
- Nouvelles de nos
missionnaires


L' EGLISE ET LA GUERRE

Les catholiques qui ont bien voulu suivre de près dans la presse la marche de la première session du concile œcuménique “Vatican II” n'auront pas été déçus .

Bien sûr aucune décision spectaculaire n'a été prise définitivement.Il fallait que se rôde cette immense assemblée de près de 3.000 évêques venus du monde entier,chacun portant le fardeau ,souvent très lourd, des problèmes de l'évangélisation du territoire qui leur est confié.

L'Evangile doit être annoncé à toutes les nations à toutes les races, à toutes les civilisations.Il ne s'agit pas d'occidentaliser, de latiniser le monde entier mais de le christianiser. La première session du Concile n'a achevé le travail qu’en ce qui concerne la liturgie, et encore tous les "canons" (= articles) n'ont pu être votés ni approuvés. Elle a surtout déblayé le terrain et préparé le travail de la prochaine session qui s'ouvrira le 8 septembre et se terminera à Noël. Malgré le désir du Pape, le Concile sera-t il terminé à cette date. Rien n'est certain. Mais entre temps le concile continue. Les évêques se réuniront par pays, les commissions prépareront les schémas et les chrétiens prieront.

La revue “Informations Catholiques Internationales”, nous entretient dans son numéro de janvier d'un projet de schéma sur la guerre et la paix,rédigé par un spécialiste du droit international

Ce projet formule onze propositions que nous livrons à votre réflexion. En tant que chrétiens nous devons avoir des principes vrais pour former notre jugement sur ce grave problème. Nos réactions dans certains cas concrets ne sont pas toujours saines parce que nous jugeons trop souvent avec notre sensibilité Il suffit de se rappeler combien le problème de l'Algérie a divisé les chrétiens et malheureusement les divise encore.

 Voici  donc ces propositions :

  1. Bien qu'il soit divisé en peuples,nations, États, le genre humain garde une unité naturelle. En droit, chaque homme accède,au genre humain comme à une immense famille de frères. Quand cet ordre voulu par Dieu est tranquille la paix du Christ règne dans le royaume du Christ.
  2. Il n'y a pas de différend qui ne puisse être réglé par la négociation .
  3. Aujourd'huin'importe quelle guerre ne peut engendrer que des maux infiniment plus graves que ceux qu'elle prétend régler.
  4. C'est pourquoi la seule excuse d'un belligérant, c'est qu'il défend son peuple.contre un injuste agresseur.
  5. Il n'est pas permis, en invoquant l'ignorance qui peut être coupable, de pactiser avec la ruse de l'agresseur qui prétend être attaqué.
  6. Les juristes ont le devoir de proposer aux gouvernements une définition de l'agression claire et universelle.
  7. Dans la poursuite de la guerre, tous les moyens de mettre hors de combat l'ennemi ne sont pas permis. De nos jours la destruction complète d'une portion du territoire ennemi avec tous les êtres humains qui y respirent est un CRIME qui crie vengeance au ciel .
  8. Si le crime de guerre demeure une menace pour l'humanité, les États n'ont pas le droit pour écarter cette menace d'accabler leurs peuples d'impôts et leur jeunesse d'un service militaire plus long qu'il n'est nécessaire pour la sécurité du territoire.
  9. Tout homme mis hors de combat par blessure ou capture est sacré. Il ne peut être ni massacré, ni torturé, ni livré à des traitements indignes.
  10. Toutes ces prescriptions qui s'imposent pour la guerre entre étrangers valent aussi pour les guerres civiles entre citoyens.
  11. Les autorités civiles et militaires qui donneraient des ordres contraires à ces lois suprêmes d'humanité doivent s'attendre à ceux que leurs ordres soient désobéis par ceux à qui ils voudraient les imposer. Ils ne prescriraient pas le droit mais la violence.

Le cardinal Feltin et beaucoup d'autres évêques ont souhaité que cet appel à la paix soit consacré officiellement à la prochaine session du Vatican II. Espérons le aussi.

En attendant forgeons nous des âmes pacifiques. Ayons en horreur la violence sous toutes ses for­mes et prions pour la Paix du-monde.


Nouvelles de nos Missionnaires

De SANTIAGO DU CHILI

Thérèse Creignou, du Ras, petite sœur de Charles de Foucauld, en religion

Petite sœur Thérèse Christiane de Jésus, nous écrit :

“Cela fait deux ans que je suis au Chili. Ce beau Chili!..Je l'aime bien,mais je ne voudrais pas que ce soit de l'enthousiasme seulement, je voudrais que ce soit du vrai. Priez pour tous ceux dont j'ai spécialement la charge, c'est à dire un de ces quartiers de Santiago où le Seigneur veut que nous donnions son "Témoignage". Elle nous expose aussi la situation du Chili, la réforme agraire, L’exemple donné par l'Eglise qui a distribué ses biens aux pauvres... le manque de prêtres.

Nous lui avons demandé pour le bulletin paroissial un vrai article sur la vie des petites sœurs, sur sa fraternité de la Vittoria, banlieue (genre bidonville) de Santiago. Elle nous a bien envoyé ses vœux de nouvel an mais pas encore l'article en question.

Allo,Thérèse,vos compatriotes sont à l’écoute.


Du GRAND NORD CANADIEN

Terre VICTORIA, commune de CAMBRIDGE BAY, Paroisse Notre Dame de FATIMA de l'Arctique. - voir ICI   ou 

Le Père Louis Le Mer, après un long silence, aussi long que la nuit polaire .nous a enfin donné signe de vie.

D'abord par une courte lettre, ensuite par un ruban magnétique, où dans un excellent accent anglais mitigé d'eskimo, il nous "bafouille"(c'est lui qui le dit) quelques paroles en français .

En résumé :

  1. Monsieur Louis Le Mér est devenu Maire de Cambridge Bay à la suite d'élections on ne peut plus régulières. Nous souhaitons au nouveau magistrat de ces terres polaires de ne pas connaitre les tracas d'un plan d'urbanisme à élaborer et surtout à réaliser.
  2. Le Père Le Mer est devenu aumônier scout !! Son emblème ou plutôt celui de sa troupe est le bœuf musqué.Il parait que c'est un des seuls points du globe où l'on en trouve encore. Nous, en attendons une “corne” avec impatience.
  3. Il n'a pas trop froid avec 30° au-dessous de Zéro.
  4. Il possède un émetteur-récepteur de radio qui lui permet de communiquer avec les autres pères de l'arctique. Il a simplement oublié de nous donner sa longueur d'onde .
  5. Il souhaite le bonjour à tous ses compatriotes et leur demande des prières pour son apostolat auprès des esquimaux. Nous ne le décevrons pas...

DE LA REPUBLIQUE D'HAITI

De la République d’Haïti, où il est bien arrivé,notre plus jeune missionnaire,le Père Jean Jacques Cabioch n'a pas tardé à nous donner de ses nouvelles .

Affecté au diocèse des Cayes au Sud-Ouest de l'île, il a été nommé vicaire à Saint Jean du Sud, cité balnéaire - voir ICI - qu'on rejoint en bateau à voile ...La durée du voyage varie entre quatre et douze heures selon le caprice des vents ...

Notre jeune missionnaire doit s'adapter à la vie du pays : langue , nourriture et moyen de locomotion-Tout le monde sait qu'il y a des"Cabioch" qui sont nés cavaliers, aussi Jean-Jacques n’a pas été trop dépaysé de monter le cheval ou le mulet suivant les circonstances.

C'est.ainsi qu'il visite la paroisse et dessert les nombreuses chapelles .

L'église paroissiale menace ruine ...

Le travail ne manquera donc pas à notre missionnaire.

Le Bulletin l'assure des prières des roscovites pour son apostolat en Haïti.


Précédent   - Suivant